L’Axarquía et ses 5 routes touristiques (Costa del Sol, Espagne)

L’Axarquia est la partie orientale de la province de Malaga, au pied de la Sierra Tejeda et d’Almijara. Le relief est très escarpé, entre 0 et 600 m. Le nom vient de l’arabe « Ash-sharquía », qui signifie « l’oriental ».

Comarca de La Axarquía.svg
Crédits : CC BY 3.0, Lien

31 villes composent la comarque de l’Axarquia dont la capitale est Vélez-Málaga :

Alcaucín, Alfarnate, Alfarnatejo, Algarrobo, Almáchar, Árchez, Arenas, Benamargosa, Benamocarra, El Borge, Canillas de Aceituno, Canillas de Albaida, Colmenar, Comares, Cómpeta, Cútar, Frigiliana, Iznate, Macharaviaya, Moclinejo, Nerja, Periana, Rincón de la Victoria, Riogordo, Salares, Sayalonga, Sedella, Torrox, Totalán, Vélez-Málaga et Viñuela.

A noter que chacune de ces villes est au moins présente dans l’une des cinq routes touristiques de l’Axarquia présentées ci-dessous.

Profitez donc de l’occasion pour découvrir l’Andalousie autrement, à travers les 5 routes touristiques de l’Axarquia, déclarées officiellement intérêt touristique d’Andalousie. C’est parti !

ROUTE DU RAISIN ESPAGNE ROUTE DU SOLEIL ET DE L'AVOCAT ESPAGNE ROUTE DU SOLEIL ET DU VIN ESPAGNE ROUTE DE L'HUILE ET DES MONTAGNES ESPAGNE ROUTE MUDEJAR ESPAGNE

La route du raisin

Constitución Totalán.jpg
Crédits : CC BY-SA 4.0, Lien

Sept villes composent la route du raisin de l’Axarquia : Totalán, Comares, Cútar, El Borge, Almáchar et Moclinejo.

Cette route de 62 km présente des conditions climatiques optimales permettant la multiplicité des champs de vignes dont les fruits deviennent des raisins secs, à partir desquels on élabore artisanalement le fameux « moscatel« , vin au goût doux et au parfum de fleur.

Le relief particulier de cette zone d’Espagne servi de refuge aux bandits comme « El bizco de El Borge », l’un des hors-la-loi les plus craints du milieu du 19e siècle. De nombreux écrivains se sont d’ailleurs inspirés de sa vie. Aujourd’hui, la maison (qui est un moulin) où est né Luis Muñoz García alias « El bizco de El Borge » a été restaurée et un musée, un restaurant et hôtel rural s’y trouvent.

Cette route du raisin sec vous fera également découvrir les villages d’orgines arabes, pitoresques et plein de charme de l’Andalousie.

Avez-vous pensé à prendre une carte routière d’Espagne ?

A voir sur cette route du raisin de l’Axarquia

  • A Totalán, la fête de la Chanfaina (plat traditionnel d’Estrémadure et d’Andalousie) est célèbrée en novembre et la fête du cheval, le 1er mai. Vous pouvez également visiter la blanche église Santa Ana ainsi que la Torre de Salazar, dernière tour vigie arabe qui fit partie de la ligne défensive de la côte andalouse.
  • A Cútar, voir la fête de Monfí qui transforme la ville en un souk andalou avec des produits artisanaux, de la musique et de la danse. Voir aussi l’église « Nuestra Señora de la Encarnación ».
  • A El Borge, l’église « Nuestra Señora del Rosario » construite au début du 16e siècle sur une ancienne mosquée. Promenez-vous à El Borge, petit village aux maisons blanches, empruntez ses rues sinueuses et étroites, construites par les populations musulmanes et buvez de l’eau dans les nombreuses fontaines que compte le village. La situation géographique d’El Borge lui permet d’offrir non seulement un tourisme rural mais aussi côtier, le village étant situé à 15 minutes des plages de Torre del Mar et de Rincón de la Victoria.
  • Visiter les différents musées : musée du raisin sec à Almáchar, musée du bandit à El Borge et le musée du vin à Moclinejo.
  • Contempler les magnifiques panoramas depuis Comares, surnommé le balcon de l’Axarquía. Voir aussi les vestiges du passé arabe de Comares comme le château ou « el Aljibe de Mazmúllar », « la citerne de Mazmúllar » déclarée monument historique et artistique national.
  • Profiter du voyage pour tester la riche gastronomie et les hébergements de rêve prévus pour le touriste.
  • Almáchar, situé en plein coeur l’Axarquía dont les paysages sont composés d’oliviers, d’amandiers de collines jalonnées de vignobles, de vergers de légumes, citrons et fruits. Comme presque tous les villages de cette zone, Almáchar est d’origine arabe et a conservé une structure urbaine typique de l’époque (escaliers, rues sinueuses et étroites, maisons blanches…).

La route du soleil et de l’avocat

Benaque y Macharaviaya.jpg
Crédits : Juan Pablo Olmo, CC BY 2.0, Lien

Rien que le nom de cette route touristique d’Andalousie fait déjà rêver !

Cette route de 75 km, la plus proche de Malaga, fait le tour de la côte depuis Rincón de la Victoria jusqu’à Torre del Mar pour ensuite entrer dans la vallée fertile de Vélez-Málaga, Benamargosa, Benamocarra, Iznate et Macharaviaya.

Une promenade à travers Macharaviaya permet de comprendre pourquoi tant d’artistes dont des peintres, écrivains ou encore céramistes, ont choisi cet endroit comme lieu de résidence principale.

Benamargosa est entourée de vergers, orangers, citronniers et d’arbres fruitiers subtropicaux.

Vélez-Málaga, capitale de l’Axarquía est la plus grande et importante ville de la comarque, par son histoire, sa culture et sa richesse. Son charme réside dans l’incroyable alliance entre côte, intérieur, mer et montagne.

Grace au microclimat de la région, vous croiserez sur la route du soleil et de l’avocat des mangues, des papayes, des anones et surtout des avocats en plus de la culture traditionnelle pratiquée dans toute la région de l’Axarquia.

Que ce soit pour du tourisme culturel, profiter des plages, des sports nautiques ou encore pour pratiquer le golf, de nombreuses raisons vous sont offertes pour découvrir cette route du soleil et de l’avocat.

A voir sur la route du soleil et de l’avocat

  • A Rincón de la Victoria, voir la maison forte de Bezmiliana (« Casa Fuerte de Bezmiliana ») datée du 18e siècle. Egalement, la « Cueva del Higuerón », plus connue sous le nom de « Cueva del Tesoro » (« grotte du trésor »), avec ses peintures rupestres, est la seule grotte marine qui puisse être visitée en Europe.
  • A Vélez-Málaga, voir la forteresse d’origine musulmane du 13e siècle et des églises comme celles de San Juan Bautista et Nuestra Señora de la Encarnación ou encore l’église Santa María la Mayor. Egalement, vous pouvez voir les peintures d’Evaristo Guerra dans l’Ermite du Cerro ou encore profiter de la Semaine Sainte de Vélez-Málaga.
  • Faire la fête tout en découvrant la riche gastronomie de la région à Benamocarra (fête de la musique), Benamargosa (fête des champs) ou encore à Iznate (fête du raisin « moscatel »).

Je m’aide d’une carte routière espagnole

La route du soleil et du vin

Torrox Costa Staranpromenade vom Leuchtturm aus gesehen.jpg
Crédits : CC BY-SA 4.0, Lien

Cette route parcourt le littoral, depuis Algarrobo (Costa) jusqu’à Nerja et parcourt aussi l’intérieur, avec des arrêts à Frigiliana, Cómpeta, Canillas de Albaida, Sayalonga, Algarrobo et Torrox.

A voir sur la route du soleil et du vin

  • La « Noche del vino » (« nuit du vin »), le 15 août à Cómpeta : du matin jusqu’aux aurores on fête le vin, danse et musique en plus.
  • Contempler toute l’Axarquía et les sierras Tejeda et Almijara depuis le Mirador de la Era, à Sayalonga.
  • A Canillas de Albaida, voir l’Ermite de Santa Ana et l’Ermite de San Antón.
  • En plus de ses plages, Algarrobo est l’occasion de visiter l’un des sites archéologiques phéniciens les plus importants d’Occident, les ruines de Trayamar. Ne manquez pas non plus de goûter les fameuses galettes d’Algarrobo.
  • Le Castillo de Lizar (« château de Lizar »), forteresse militaire de la fin du 9e siècle, le musée archéologique à Cuesta del Apero (à environ 1 km du centre-ville).
  • En plus des plages de Torrox, de ses promenades maritimes et ses tours de vigie, comme celle d’El Morche, ne manquez pas la Plaza de la Constitución, l’église Nuestra Señora de la Encarnación, l’ermite Nuestra Señora de las Nieves ou encore l’ermite Nuestra Señora de las Nieves.
  • La grotte de Nerja (« Cueva de Nerja », Web)
  • Admirer l’artisanat ancestral de Frigiliana.

La route de l’huile et des montagnes

Embalse de la Viñuela, Málaga 1.JPG
Crédits : GFDL, Lien

De spectaculaires changements de paysages, un lac entouré de montagnes et de jolis villages montagnards près de la Méditerranée, voilà ce qui vous attend sur cette route touristique espagnole où le vert des olives et des pâturages domine.

Vous découvrirez l’huile d’olive, élément très important dans la riche et saine cuisine méditerranéenne en visitant par exemple le musée de l’huile de Periana ou en assistant à la récolte des olives à partir du mois de décembre.

La gastronomie est l’un des points forts de cette route touristique d’Espagne. En plus de l’huile d’olive, vous pourrez déguster la charcuterie de Colmenar, les pêches et le fromage de Periana, le pain romain à Alcaucín, les escargots et les biscuits ou beignets à Riogordo ou encore le gaspacho à Alfarnatejo.

Entre l’exubérante beauté des Sierras qui entourent l’Axarquía, les villages de Riogordo, Colmenar, Alfarnate, Alfarnatejo, Periana, Alcaucín et Viñuela composent une route à forte personnalité mais facile d’accès depuis Malaga depuis l’A-45 ou par l’A-356 depuis Axarquía. Pour ceux qui aiment le tourisme rural et actif, le bassin de la Viñuela est un lieu à voir également.

Je prévois une carte routière d’Espagne

A voir sur la route de l’huile et des montagnes

  • Fêtes de l’huile et de la pêche (le fruit) à Periana. Autre passage obligé : la taverne del Ambique (« taberna del Ambique ») où vous dégusterez une eau-de-vie très spéciale, élaborée dans une ancienne distillerie suivant les méthodes traditionnelles. A voir aussi, l’église de San Isidro Labrador, de style néomudéjar et les places de Lomilleja et de la Fuente.
  • Savourer la charcuterie artisanale de Colmenar, de préférence pendant la fête gastronomique de décembre. Il faut également voir l’église de la Asunción et l’Ermite de Nuestra Señora de la Candelaria, les deux monuments les plus emblématiques de la ville.
  • La « Representación del Paso », fête du vendredi et samedi saints.
  • Faire du tourisme actif dans le bassin de la Viñuela (randonnée, vélo, promenade à cheval, canoé) tout en profitant de la gastronomie locale (restaurants) et des hébergements ruraux.
  • A Alfarnatejo, voir le monument le plus important au niveau architectural : l’église del Santo Cristo de Cabrilla, construite au 18e siècle.

La route mudéjar

CANILLAS DE ACEITUNO...MÁLAGA - panoramio.jpg
Crédits : Manuel pino, CC BY-SA 3.0, Lien

Les racines arabes de l’Axarquía sont évidente sur les cinq petits villages qui composent cette route de 40 km : Arenas, Árchez, Salares, Sedella et Canillas de Aceituno.

La conquête chrétienne de l’Axarquía ne se produisit pas avant 1487. Le terme « mudéjar » s’applique aux Musulmans espagnols qui, après la conquête chrétienne, restèrent tout en conservant leur religion, langue et organisation juridique.

Les 10 monuments arabes à ne pas manquer en Espagne

A voir sur la route mudéjar

  • L’église de Santa Catalina et les restes du Castillo Bentomiz à Arenas.
  • Les restes de la Torre Alminar (« la tour minaret »), convertie en église de Nuestra Señora de la Encarnación, à Árchez. C’est l’un des monuments historiques les plus importants de la comarque de l’Axarquía, classé monument national.
  • Goûter la gastronomie de Canillas de Aceituno pendant la fête traditionnelle, la « Fiesta de la Morcilla Canillera », au mois d’avril. Côté architecture, voir la « Casa de los Diezmos » ou la « Casa de la Reina Mora » et l’église Nuestra Señora del Rosario, de style gothico-mudéjar.
  • Minaret mudéjar qui fit parti de la mosquée et qui est maintenant devenu la tour de l’église de Santa Ana, à Salares. Vous pouvez aussi admirer les vues de Salares depuis le pont romain (« Puente Romano ») bien conservé.
  • La « Casa del Torreón », à Sedella qui est un exemple de décoration mauresque d’une maison. A voir aussi, l’église de San Andrés pour ses sculptures et ses objets de culte datant du 17e et 18e siècle.
  • Admirer la zone du parc naturel Sierra Tejeda et Almijara.

J’emporte une carte routière d’Espagne