COMMUNAUTE VALENCIENNELa Communauté valencienne ou Pays valencien (en espagnol Comunidad Valenciana, en catalan Comunitat Valenciana) est l’une des dix-sept communautés autonomes d’Espagne. Son gouvernement est la Généralité Valencienne (Generalitat Valenciana ou Generalidad Valenciana).

La Communauté valencienne a pour capitale Valence avec 805 304 habitants (au 2006) et une aire métropolitaine de 1 730 853. La deuxième ville en population est Alicante avec 322 431, et la troisième Elche, avec 219 032. Ces deux villes font une aire métropolitaine de 724 662. En tout, la Communauté autonome de Valence compte avec 4 806 908 habitants, un 10,75% du total national.

La Communauté valencienne est située à l’est du pays, sur la côte méditerranéenne, entre la Catalogne, l’Aragon, Castille-La Manche et la Région de Murcie. La Communauté valencienne comprend les provinces de Castellón, Valence et d’Alicante.

Les langues officielles sont le castillan langue maternelle d’environ 74% de la population et le valencien, variété du catalan qui est parlée couramment par environ 26% de la population. La communauté est appelée en castillan Comunidad Valenciana, et Comunitat Valenciana ou País Valencià en valencien ou catalan. Par ailleurs et à cause de l’immigration récente, il existe de minorités linguistiques anglaises, roumaines, arabes, françaises et allemandes. 13,3% de la population recensée au 2006 n’était en fait pas de nationalité espagnole.

Gastronomie de la Communauté valencienne

La gastronomie valencienne est d’une grande variété, mais ses mets les plus internationaux sont les riz, le plus connu étant la paëlla. Le riz (arròs en valencien) est l’ingrédient de base d’un grand nombre de plats typiques, arròs a banda, arròs al forn, arròs negre (riz noir), arròs amb costra ou arròs caldós, entre beaucoup d’autres.

Le climat méditerrannéen valencien est très favorable à la culture des agrumes et des légumes, en particulier celle de l’orange, fruit typique de l’agriculture valencienne. La culture d’amandes est elle aussi très répandue.

La culture d’amandes est elle aussi très répandue.

Quant aux boissons, la horchata, faite à partir d’eau, sucre et de souchets, est très typique, surtout en été.

La plupart des desserts traditionnels doivent leur origine à l’ancienne présence musulmane sur les terres de la Communauté. Le plus renommé d’entre eux est le touron (turrón), sorte de nougat à base d’amandes. Produit à Jijona, c’est le dessert traditionnel pour Noël dans toute l’Espagne et dans une partie de l’Amérique latine.

Enfin, la Communauté Valencienne est une région vinicole, avec notamment les vins de la région de Utiel-Requena.

Économie de la Communauté valencienne

Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, la Communauté Valencienne est devenue une région très dynamique économiquement, avec un tourisme florissant sur toute sa côte, une industrie puissante dans des villes comme Elche, Sagonte, Alcoy ou l’aire métropolitaine de Valence et une importante agriculture exportatrice d’agrumes et de légumes.

L’économie valencienne a comme caractéristique soulignable la présence d’un dense tissu de petites et moyennes entreprises, nombre d’entre elles de structure familiale.

Paëlla de Valence

En année 2002, la Communauté valencienne a généré 10,5 % du PIB espagnol et 12 % des exportations, étant la deuxième communauté autonome exportatrice d’Espagne.

Histoire de la Communauté valencienne

Le territoire coïncide, en gros, avec l’historique Royaume de Valence, créé à la suite de la conquête chrétienne du territoire réalisée par Jacques Ier d’Aragon au XIIe siècle, dans le cadre de la Couronne d’Aragon. Sur ce premier territoire serait ajouté, en 1304, la moitié sud de la province d’Alicante, qui avait été conquise auparavant par la Couronne de Castille.

L’union dynastique des Rois catholiques, à la fin du XVe siècle, fut à l’origine de l’union politique des Royaumes hispaniques, y inclus le Royaume de Valence. (Source, licence GFDL)

12 Réponses

    • Espagne Facile

      Bonjour, les habitants de Valence sont appelés les Valenciens / Valenciennes en français, les « Valencianos / Valencianas » en espagnol et les « Valentí / Valentina » en catalan.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.