Chemin de Compostelle : faire la route à son rythme

Faire le Chemin de Compostelle est un défi que certains souhaitent réaliser au moins une fois.

Voici quelques conseils pour réaliser le Chemin de Compostelle dans les meilleures conditions : à votre rythme.

Consultez aussi comment bien se préparer pour Compostelle.

La route vers Compostelle fait partie des pèlerinages les plus connus et les plus importants au monde. Chaque année, des milliers de pèlerins de France, d’Espagne et de toute l’Europe se rejoignent sur les trajets qui mènent à la ville de Saint-Jacques de Compostelle et son apôtre.

Un Chemin ou des Chemins de Compostelle ?

On parle communément du Chemin de Compostelle mais on devrait plutôt parler des Chemins de Compostelle (au pluriel donc) tant les trajets et routes pour arriver jusqu’au bout sont nombreuses.

En Espagne, on compte 7 itinéraires de Compostelle majeurs : le Chemin français, le Chemin portugais, la route maritime, le Chemin anglais, le Chemin primitif, le Chemin du Nord côtier et le Chemin de la route de l’argent (Vía de la plata).

L’itinéraire le plus emprunté en Europe est le Chemin français, le « Camino francés ». N’oubliez pas de vous munir d’une bonne carte pour Compostelle !

Pour réussir sereinement le Chemin de Compostelle, certains pélerins choisissent de procéder par étape, une bonne idée pour ne pas se mettre la pression et prendre son temps.

En effet, pour que le Camino ne ressemble pas à un marathon, vous pouvez ainsi commencer une année et reprendre à la suite l’année d’après : choisir de marcher 100 km par exemple ?

Sachez également qu’il est possible de partir faire le Chemin de Compostelle à pied mais aussi Compostelle à vélo ou encore à cheval !

Le soir, veillez à bien vous reposer et reprendre des forces pour le lendemain.