Hymne espagnol

L’hymne national espagnol porte le nom de « La Marcha Real » (La Marche royale). Il fait partie des hymnes nationaux les plus anciens au monde parmi ceux encore utilisés aujourd’hui.

En 1770, Charles III adopte officiellement comme hymne « La Marcha Granadera » puis la renomme « Marcha Real » car elle était souvent jouée lors d’événements en présence de la famille royale.

Pendant les années 30, on préféra utiliser « El Himno de Riego ». Or, après la guerre civile espagnole, le général Franco souhaita rependre « La Marcha Real »comme hymne national à la place d’ « El Himno de Riego » et y ajouta des paroles. Suite à la chute de la dictature franquiste, les paroles sont retirées et l’hymne reste sans parole jusqu’à présent, bien que de nombreuses propositions aient été faites.

En 2007 en effet, le président du comité olympique espagnol, Alejandro Blanco, proposa la composition de paroles pour accompagner les joueurs sur le podium lors des victoires. Ces paroles sont l’une des versions non officielles existant actuellement.

Les paroles choisies ont été écrites par Paulino Cubero et furent dévoilées à la presse en janvier 2008. Elles créèrent cependant la polémique dans une partie de la société espagnole et de la classe politique espagnole.

Devant les nombreuses critiques, le comité olympique espagnol, qui avait dans l’idée de récolter au moins un demi million de signatures afin de présenter cette version au Congrès par une initiative législative, décida d’annuler la pésentation officielle et retira sa proposition, sans préciser s’il reviendrait à la représenter un jour.

Paroles de l’hymne espagnol sélectionnées par le comité olympique espagnol en 2007 :

¡Viva España!
Cantemos todos juntos
con distinta voz
y un solo corazón
¡Viva España!
desde los verdes valles
al inmenso mar,
un himno de hermandad
Ama a la patria
pues sabe abrazar,
bajo su cielo azul,
pueblos en libertad
Gloria a los hijos
que a la Historia dan
justicia y grandeza
democracia y paz.

Télécharger les Partitions pour piano de l’hymne espagnol (Marcha Real de España).

Ecouter ou télécharger l’hymne espagnol.

Chemin de Compostelle : se préparer

Chemin de Compostelle (Photo : Jexweber.fotos)

Pour faire le Chemin de Compostelle, il n’est pas nécessaire de planifier beaucoup de choses, c’est d’ailleurs l’un de ses avantages. Si vous avez du temps libre ou une période de vacances en vue et rien de prévu, voilà une bonne occasion pour partir sur le Chemin de Saint-Jacques.

Rien ne vous empêche de n’en parcourir qu’une partie, peut-être seulement 3 ou 4 étapes si vous ne disposez pas de beaucoup de temps. L’essentiel n’est pas là, ce qui est important c’est de commencer, vous ne le regretterez pas et reviendrez sans doute.

Se décider à faire le Chemin de Compostelle, c’est avoir envie de faire quelque chose de différent. Il s’agit d’un voyage authentique, avec des rencontres faites au hasard, des découvertes quotidiennes et sans pour autant dépenser beaucoup d’argent.

Prévoir son temps

Il faut compter en moyenne 5 semaines pour parcourir le Chemin de Compostelle en entier (dans sa partie espagnole) mais tout dépend bien sûr de la vitesse à laquelle vous marchez.

N’oubliez pas que la route de Compostelle est aussi un défi sportif mais ne vous inquiétez pas, il y aura toujours du monde pour vous aider et vous encourager en chemin.

Partir seul ?

Vous pouvez décider de faire le Chemin de Compostelle seul ou en groupe. Vous croiserez beaucoup de gens dans les deux cas. Si vous avez envie de faire la route jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle et que personne se souhaite vous accompagner, ne laissez pas passer votre chance et tentez l’aventure seul. Vous vous rendrez bientôt compte que vous n’êtes pas seul à avoir fait ce choix et ce sera pour vous l’occasion de connaître du monde, souvent des personnes très intéressantes et enrichissantes. Le soir, vous pourrez retrouver d’autres pélerins de Compostelle dans les auberges du Chemin.

Combien d’argent dois-je prévoir ? Quel budget ?

Vous n’aurez en général pas besoin de beaucoup d’argent. Bien sûr, tout dépend de vos attentes et de vos besoins mais marcher sur le Chemin se fait souvent assez sobrement.

Cependant, ne manquez pas, tout au long de votre voyage, de goûter la gastronomie locale et le vin de la région. Vous aurez ainsi l’opportunité d’en apprécier les différences.

Après avoir marché toute la journée, vous aurez bien mérité un « menu du pélerin » qui comporte 2 repas au choix parmi les plats proposés plus un dessert et une bouteille de vin de la région. Comptez en moyenne 8 ou 9 euros dans la plupart des villages du Chemin de Saint-Jacques.

Pour le petit-déjeuner et le déjeuner, il vous suffit d’acheter ce dont vous avez besoin dans les magasins du village et pour 5 ou 6 euros vous aurez de quoi manger.

Puisque vous êtes maître de votre emploi du temps, il vous est possible de vous assoir sur la place du village pour manger ou de faire une pause sur la route.

Beaucoup d’auberges proposent un petit-déjeuner gratuit et même le dîner contre une petite contribution. C’est une option bien sûr mais cela peut être un bon moyen de faire la connaissance d’autres pélerins en plus d’être une autre manière de découvrir la gastronomie locale pour pas cher.

Enfin, le coût d’un lit dans une auberge de pélerins oscille entre 3 et 7 euros environ par nuit. Beaucoup de gens apportent leur tente car camper à côté des auberges de pélerins est gratuit sachant que vous pouvez en plus utiliser les installations (douches, cusines…) de l’auberge. S’il fait très beau et chaud, vous pouvez également être tenté au moins une fois de dormir… à la belle étoile.

Ainsi, en comptant l’hébergement à l’auberge de pélerins (6 euros) + le dîner (+ 3 euros) + la nourriture pour la journée (5 euros) cela fait environ 20 euros environ par jour et par personne. Pour être tranquille, pensez qu’un budget de 20 à 30 euros par jour devrait être suffisant.

Préparer le sac à dos du pélerin !

Element essentiel de votre voyage, votre meilleur ami (ou pire ennemi !), votre sac à dos ne devrait pas peser plus de 10 kilos ou bien respecter la règle suivante : le poids du sac à dos ne doit pas dépasser 10% de votre propre poids. Alors si vous souhaitez ménager votre dos et vos chevilles, pensez-y !

Il convient de n’emporter dans votre sac à dos que le strict nécessaire pour effectuer le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Par exemple, évitez d’emporter un sèche-cheveux. Prévoyez un bon sac de couchage car certaines nuits peuvent être fraîches, même en été, surtout si vous comptez dormir parfois à la belle étoile.

L’idéal serait de prévoir un sac de couchage pour des températures pouvant atteindre les 5°C, c’est à dire des sacs de couchage d’environ 1 kilo. Si vous prévoyez de parcourir le Chemin de Compostelle en été, un sac de couchage pour des températures allant jusqu’aux 10°C peut être suffisant si vous avez dans l’idée de toujours dormir dans les auberges de pélerins, ce qui vous fera baisser un peu le poids du sac à dos. Il peut aussi être utile d’emporter un drap pour le sac de couchage.

Côté vêtements, préparez deux ou trois t-shirts en coton, deux pantalons légers et confortables (y ajouter des pantacourts ?), un pull pour la nuit, trois paires de chaussettes chaudes, des sous-vêtements, un bonne paire de chaussures à semelle épaisse (ne pas dépasser les 500 grammes par chaussure cependant), une paire de sandales ou tongs pour la douche et s’aérer les pieds à l’auberge, du shampooing (100 ml suffiront pour commencer, vous pourrez en acheter à petites doses par la suite), une protection solaire, du fil et une aiguille qui servira aussi pour les ampoules, des pastilles de magnésium pour les articulations et les os si vous pensez en avoir besoin, quelques médicaments ainsi qu’une petite pharmacie pour les premiers soins (vous trouverez des pharmacies tout au long du Chemin de Saint-Jacques).

Voilà, avec ça vous êtes presque prêt à partir sur le Chemin de Compostelle ! Le tout devrait peser entre 5 et 10 kg selon votre corpulence (sans oublier que certains recommendent de ne pas dépasser 10% de votre poids). Vous avez maintenant de quoi marcher durant 5 jours ou 5 semaines : vous aurez en effet la possibilité de laver vos vêtements dans les auberges de pélerins, le soir après votre marche.

Dois-je emmener un guide du Chemin de Saint-Jacques ?

Beaucoup prennent avec eux des guides ou des livres traitant du Chemin de Compostelle. Ils peuvent vous être utile (comme le célèbre Miam-miam dodo) mais sachez aussi que la route de Compostelle est très bien signalisée.

Vous ne devriez donc pas vous perdre mais si jamais cela devait arriver, n’hésitez pas à demander à d’autres pélerins ou aux habitants du village ou de la ville. Il peut aussi être agréable de connaître un peu l’histoire des lieux que vous traversez mais évitez de choisir des livres lourds. N’oubliez pas que tout ce que vous mettrez dans votre sac à dos vous suivra pendant peut-être plus de 800 km ! Bonne route !

Vous auriez d’autres conseils à donner aux futurs pélerins de Compostelle ? Laissez votre commentaire !

Traversée en ferry Espagne – Maroc

Vous vous demandez comment aller au Maroc depuis l’Espagne en ferry ? Voici les informations pour vous rendre en ferry au Maroc, depuis l’Espagne.

Les trajets en ferry depuis Tarifa et Gibraltar vers le Maroc peuvent être réservés sur le site de la compagnie de ferry FRS. Les bateaux depuis les autres villes d’Espagne peuvent être réservés la plupart du temps avec la compagnie Trasmediterránea.

  • Tarifa : la pointe sud-ouest de l’Espagne et la capitale du windsurf propose des liaisons quotidiennes en ferry vers Tanger.
  • Algeciras : un port qui offre des liaisons quotidiennes en ferry avec Tanger et l’enclave espagnole de Ceuta.
  • Gibraltar : l’enclave britannique en Espagne possède des liaisons en ferry vers Tanger.
  • Almeria : située au sud-est de l’Espagne, Almeria vous emmène en ferry vers Al Hoceima, Nador et l’enclave espagnole de Melilla.
  • Malaga : la plus grande ville de la Costa del Sol propose un ferry par jour pour vous rendre vers l’enclave espagnole de Melilla.

Trajets en ferry depuis l’Espagne vers le Maroc, Ceuta et Melilla :

  • Algeciras – Ceuta avec Trasmediterránea
  • Algeciras – Tanger avec Trasmediterránea
  • Almeria – Melilla avec Trasmediterránea
  • Almeria – Nador avec Trasmediterránea
  • Barcelone – Tanger avec Grandi Navi Veloci
  • Gibraltar – Tanger avec FRS
  • Malaga – Melilla avec Trasmediterránea
  • Tarifa – Tanger avec FRS.

Trajets en ferry depuis le Maroc, Ceuta et Melilla vers l’Espagne :

  • Ceuta – Algeciras avec Trasmediterránea
  • Melilla – Malaga avec Trasmediterránea
  • Melilla – Almeria avec Trasmediterránea
  • Nador – Almeria avec Trasmediterránea
  • Tanger – Algeciras avec Trasmediterránea
  • Tanger – Barcelone avec Grandi Navi Veloci
  • Tanger – Gibraltar avec FRS
  • Tanger – Tarifa avec FRS.

Visiter 7 musées de Barcelone pour 25€ avec articketBCN

CASA MILA DE GAUDI (BARCELONE)

Visitez les 7 meilleurs centres d’art et musées de Barcelone pour seulement 25 euros grâce au coupon articketBCN.

En effet, valable 6 mois à partir de la première visite, il vous permettra d’aller admirer les meilleures expositions de Barcelone grâce à un seul ticket.

Vous pouvez acheter votre entrée articketBCN dans les caisses des musées et centres d’art, dans les offices de tourisme de Barcelone et en ligne.

A noter que les groupes doivent prendre rendez-vous au préalable avec chaque musée en précisant qu’ils possèdent des billets articketBCN.

Les musées de Barcelone valables dans le coupon articketBCN sont les suivants :

  • Musée Picasso de Barcelone
  • Fondation Joan Miró
  • Fondation Antoni Tàpies
  • La Pedrera
  • Musée National d’Art de Catalogne (MNAC)
  • Musée d’Art Contemporain de Barcelone (MACBA)
  • Centre de Culture Contemporaine de Barcelone (CCCB).

Retrouvez plus d’informations sur le site officiel.

Apprendre l’espagnol avec la méthode Nelson Monfort

Drapeau espagnol

Les éditions Berlitz s’associent au globe-trotter le plus polyglotte du PAF, Nelson Monfort et proposent une méthode originale pour apprendre l’espagnol, à la fois ludique et efficace.

Résultat : un moyen original d’apprendre l’espagnol (existe aussi pour l’anglais), la « méthode Nelson », pour s’amuser à acquérir de solides connaissances linguistiques et culturelles, dans le cadre des aventures trépidantes de Nelson Monfort en Grande-Bretagne et en Espagne.

Laissez-vous entraîner par les aventures de Nelson, envoyé spécial de France Télévisions !

En suivant les aventures trépidantes de Nelson à travers la Grande-Bretagne et l’Espagne, le lecteur pourra s’immerger dans la culture et le mode de vie contemporain de ces deux pays et acquérir ainsi aisance et confiance grâce à de solides connaissances linguistiques.

Retrouvez dans cette méthode d’espagnol :

  • 18 reportages exclusifs de Nelson Monfort, des interviews pour le moins étonnantes et pleines de rebondissements, menées avec maestria en anglais et en espagnol par le champion des entrevues en langues étrangères.
  • Une approche simple et progressive.
  • Des activités récréatives et des pauses savamment distillées.
  • La maîtrise de l’anglais et l’espagnol de tous les jours pour consolider ses connaissances.
  • Des moyens d’acquérir la même confiance et la même aisance que Nelson Monfort quelle que soit la situation et s’exprimer sans complexe.
  • Un voyage à la rencontre de nos voisins britanniques et espagnols, guidé par le plus sympathique des reporters, au travers d’univers qui lui sont chers (le sport, la musique, etc.).

Chacune des méthodes (anglais ou espagnol) présente donc 18 interviews étonnantes et pleines de rebondissements enregistrées par Nelson Monfort, des activités orales pour parfaire sa diction, des exercices ludiques pour consolider ses connaissances grammaticales et enrichir son vocabulaire.

Nelson Monfort est journaliste à France Télévisions. Passeur d’émotions, il interviewe les plus grands champions, avec son style et sa voix reconnaissables. Il partage aujourd’hui avec ces deux méthodes, sa passion pour la pratique de la langue anglaise et de la langue espagnole et la découverte de ces deux cultures.