Pablo Picasso : sa vie, ses oeuvres, les musées

Pablo Ruiz Picasso (né à Malaga) le 25 octobre 1881 et mort le 8 avril 1973 à Mougins (France) était un artiste espagnol. Il est principalement connu pour ses peintures mais fut aussi sculpteur et est l’un des artistes majeurs du XXe siècle. Il est, avec Georges Braque, le fondateur du mouvement cubiste.

Biographie de Pablo Picasso

Le nom complet de Pablo Picasso est Pablo Diego Jose Francisco de Paula Juan Nepomuceno Crispin Crispiniano de la Santisima Trinidad Ruiz Blasco Picasso y Lopez. Le père de Picasso était peintre et professeur de dessin à l’école de Malaga appelée « San Telmo ».

En 1895, Picasso entre aux Beaux arts et débute sa carrière en 1898. En 1901 il entre dans sa période bleue : atterré par la mort d’un de ses amis il peint des tableaux plus tristes. En 1904, il entre dans sa période rose, il est au Bateau-Lavoir avec des artistes de sa génération et peint des tableaux plus sentimentaux en s’inspirant du cirque (arlequins, acrobates, dompteurs…). Picasso meurt en 1973 et est enterré dans le parc du château de Vauvenargues dans les Bouches-du-Rhône.

13 journées de la vie de Picasso

Qui sont les enfants de Pablo Picasso ?

  • Paulo Picasso (4 février 1921 – 5 juin 1975) d’avec Olga Khokhlova
  • Maya Picasso (5 septembre 1935 – ) d’avec Marie-Thérèse Walter
  • Claude Picasso (15 mai 1947) d’avec Françoise Gilot
  • Paloma Picasso (19 avril 1949 – ) d’avec Françoise Gilot

Vivre avec Picasso

Oeuvres de Pablo Picasso

Musée Picasso

  • La Première Communion (1895-1896)
  • Femme à la mantille (1894), Musée Picasso (Malaga)
  • Autoportrait mal coiffé (1896) Musée Picasso (Barcelone)
  • Autoportrait aux cheveux courts (1896), Musée Picasso (Barcelone)
  • Autoportrait (1899-1900)
  • Autoportrait Yo, Picasso (printemps 1901), collection particulière (New York)
  • Maternidad, Picasso (1901)
  • Autoportrait : Yo (1901), John Hay Whitney Collection (New York)
  • Dans un café (1902)
  • Autoportrait (fin 1901), Musée Picasso (Paris)
  • Madame Soler (1903), Pinakothek der Moderne, Munich
  • Dama en Eden Concert (1903)
  • Picasso

  • Repasseuse (1903)
  • La tragédie (1903)
  • La Vie (1903)
  • Portrait de Jaime Sabarté (1904)
  • Harlequin, assis (1905)
  • Pablo Picasso

  • Les Saltimbanques (1905)
  • Family of Saltimbanques by Pablo Picasso

  • La Femme à l’Eventail (1905)
  • Portrait de Gertrude Stein (1906)
  • Tête d’un jeune homme (1906)
  • Tête d’une femme (1906)
  • Deux Nus (1906)
  • Autoportrait (printemps 1906), Gellman Collection (Mexico)
  • Autoportrait (été 1906), collection particulière
  • Autoportrait à la palette (été/automne 1906), Philadelphia Museum of Art (Philadelphie)
  • Marin, roulant une cigarette (1907)
  • Autoportrait (été 1907), Národni Gallery (Prague)
  • Les Demoiselles d’Avignon (1907), Museum of Modern Art (New York)
  • NYC - MoMA: Pablo Picasso's Les Demoiselles d'Avignon

  • Nu Jaune (1907)
  • Coupe des fruits aves des poires et des pommes (1908)
  • Maisons sur une colline (Horta de Ebro) (1909)
  • Femme en vert (1909), Abbemuseum, Eindhoven, Holanda
  • Portrait de Georges Braque (1910)
  • Violon (1912)
  • Nature morte à la chaise cannée (printemps 1912), Musée Picasso (Paris)
  • Guitare et journal (1916)
  • Olga Kokhlova à la mantille (1917), Musée Picasso (Malaga)
  • Les Baigneuses (1918)
  • Nature morte devant une fenêtre à St. Raphael (1919)
  • Portrait de la famille Sisley (1919)
  • Baignants (1920)
  • Les Trois Musiciens (1921), Museum of Modern Art (New York)
  • Maternité (1921-1922), Musée Picasso (Malaga)
  • Portrait de Paulo au bonnet blanc (1923), Musée Picasso (Malaga)
  • Olga au col de fourrure (1923), Musée des beaux arts de Lille
  • Paul en Arlequin (1924) Musée Picasso (Paris)
  • Nature morte à la charlotte (1924), Centre Georges-Pompidou (Paris)
  • Buste de jeune fille (1926), portrait de Marie-Thérèse Walter
    au Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg.
  • Marie-Thérèse à 21 ans dessin dérobé en février 2007 collection privée
    de Diana Widmaier, petite-fille du peintre.
  • Grand nu au fauteuil rouge (1929), Musée Picasso de Paris
  • Le Sculpteur (1931)
  • La Lecture (1932)
  • Minotauromachie (1935)
  • Femmes lisant (1935)
  • Guernica (1937) (Musée Reina Sofia, Madrid)
  • Maya à la poupée (1937), collection privée de Diana Widmaier, petite-fille
    du peintre (dérobé en février 2007)
  • La femme qui pleure (1937)
  • Maya à la poupée et au cheval de bois, huile sur toile datée du 22 janvier (1938)
  • Portrait de femme au col vert (1938), Musée Picasso (Málaga)
  • Dora Maar au chat (1941), collection particulière
  • NYC - MoMA: Pablo Picasso's Studio with Plaster Head

  • La Colombe de la paix (1949)
  • Buste de femme, les bras croisés derrière la tête (1939), Musée Picasso (Malaga)
  • Le pull-over jaune (1939)
  • Femme dans un fauteuil (1946), Musée Picasso (Malaga)
  • Massacre en Corée (1951)
  • Madame Z ou Jacqueline aux fleurs (1954), collection particulière
  • Jacqueline au rocking-chair (1954), Pinacothèque de Paris
  • Jacqueline assise (1954), Musée Picasso (Malaga)
  • Jacqueline en costume turc (avril 1955), collection particulière
  • Jacqueline assise (1955)
  • Las palomas (1957)
  • Homme assis (autoportrait) (1965), collection particulière
  • Le Matador (1970)
  • Baigneuse (1971), Musée Picasso (Malaga)
  • Autoportrait (30 juin 1972), Fuji Television Gallery (Tokyo)
  • Las Meninas
  • Tête d’Harlequin

NYC - Metropolitan Museum of Art: Pablo Picasso's Mandolin, Fruit Bowl, and Plaster Arm

Périodes artistiques de Picasso

Premières peintures

Pablo Picasso a ainsi commencé la peinture dès son plus jeune âge et réalise ses premiers tableaux à huit ans. En 1895, il entre à l’école des Beaux-Arts de Barcelone. Signant d’abord du nom de son père, Ruiz Blasco, il choisit finalement d’utiliser le nom de sa mère, Picasso, à partir de 1901.

Période bleue

La période bleue correspond aux années 1901-1903. Son nom vient du fait que le bleu est la teinte dominante de ses tableaux à cette époque, qui a débutée avec le suicide de son ami Carlos Casagemas ce qui explique qu’elle soit marquée par les thèmes de la mort, de la vieillesse et de la pauvreté, ce qui ne l’empêche pas d’être satirique. Les pauvres, les mendiants et les aveugles sont largement décrits dans les tableaux de cette époque : Dama en Eden Concert (1903), La Vida (1903), Las Dos hermanas (1904). On peut ajouter que Picasso en peignant ses tableaux exprime la mélancolie. La période rose sera, elle, plus gaie, il utilisera des couleurs telles que le rouge et le rose.

Le mystère Picasso

Période rose

À partir de 1904, Pablo Picasso s’installe à Paris, au Bateau-Lavoir. Il y rencontre sa première compagne : Fernande Olivier. C’est le début de la période rose. Comme précédemment, c’est l’utilisation des teintes rougées qui explique cette dénomination. Les thèmes abordés sont la joie et l’inquiétude existentielle. Ils restent mélancoliques et dominés par l’amour ; on y trouve aussi de nombreuses références au monde du zoo. Il peint des masques, arlequins et clown. Picasso privilégia pendant cette période le travail sur le trait, le dessin, plutôt que sur la couleur…

Influences africaines

La période de Picasso sous influence africaine (1907-1909) est marquée au débit par les deux figures du côté droit des Demoiselles d’Avignon, qui ont été inspirées par les masques africains que Picasso possédait.

Picasso ceramic fish

Cubisme

De 1907 à 1914, Pablo Picasso réalise avec Georges Braque des peintures qui seront appelées «cubistes». Elles sont caractérisées par une recherche sur la géométrie et les formes représentées : tous les objets se retrouvent divisés et réduits en formes géométriques simples, souvent des carrés. Cela signifie en fait qu’un objet n’est pas représenté tel qu’il apparaît visiblement, mais par des codes correspondant à sa réalité connue.

L’œuvre fondatrice du cubisme est Les Demoiselles d’Avignon en 1907.

Le cubisme consiste aussi à représenter sur une toile en deux dimensions un objet de l’espace. Pablo Picasso décompose l’image en multiples facettes (ou cubes, d’où le nom de « cubisme ») et détruit les formes du réel pour plonger dans des figures parfois étranges (comme une figure représentée sur une moitié de face, et sur l’autre de côté ).

Trois formes de cubisme émergent : le précubisme ou cubisme cézannien, le cubisme analytique et le cubisme synthétique.

Pendant la Première Guerre mondiale, Pablo Picasso séjourna à Rome avec Jean Cocteau, travaillant comme décorateur pour le ballet Parade de Léonide Massine et les Ballets russes de Serge de Diaghilev, sur une musique d’Erik Satie. Pablo Picasso y rencontra la danseuse Olga Kokhlova qui devint sa femme. Dans une veine décorative, Picasso réalisa plusieurs portraits d’elle et de leur fils (Paul en Pierrot en 1925). Au début des années 1920, dans un climat de reconnaissance mondaine, il peignit des tableaux marqués par un retour à la figuration et au classicisme : Trois Femmes à la fontaine (1921), et des œuvres inspirées par la mythologie comme les Flûtes de Pan (1923).

Surréalisme

L’année 1925 fut celle d’une rupture radicale dans la production du peintre. Il peignit des tableaux très violents montrant des créatures difformes, convulsives, prises dans les rets d’une rage hystérique : Femme dans un fauteuil (1927) et Baigneuse assise (1930). L’influence des poètes surréalistes fut indéniable dans cette volonté de dépeindre de l’intérieur l’enfer personnel. Cependant il adoptait une approche plus pragmatique que celle du « rêve calqué sur la toile » des surréalistes.

NYC - MoMA: Pablo Picasso's The Studio

Guernica et pacifisme

À la suite du bombardement de Guernica pendant la guerre civile espagnole, en 1937, Picasso réalise l’une de ses œuvres les plus célèbres : Guernica. Elle symbolise toute l’horreur de la guerre et la colère ressentie par Picasso à la mort de nombreuses victimes innocentes, causée par le bombardement des avions nazis à la demande du général Franco. Chez lui à Paris pendant la Seconde Guerre mondiale, Picasso rencontra dans son atelier des officiers allemands très intéressés par son travail. Les officiers aperçurent la célèbre peinture Guernica et lui demandèrent : « C’est vous qui avez fait ça ? », Picasso répondit : « Non, c’est vous ». Très opposé à la guerre, il peint la célèbre Colombe de la paix (1949) à l’occasion de son adhésion au Conseil Mondial de la Paix. Il reçoit à ce titre un prix international de la paix en 1955.

De Picasso à Guernica : Généalogie d’un tableau

Depuis 1985, une reproduction du tableau siège à l’entrée du conseil de sécurité de l’ONU à New York. Elle y a été placée pour rappeler les horreurs de la guerre. Néanmoins, le 5 février 2003, un grand voile bleu recouvrait la puissante œuvre anti-guerre alors que Colin Powell et John Negroponte tentaient de trouver des appuis à la guerre en Irak au Conseil. Selon les diplomates américains, «il serait inapproprié que Collin Powell parle aux médias du monde de la guerre en Irak entre l’image d’un cheval agonisant et d’une mère tenant son enfant mort entre les mains».

Engagement au parti communiste

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, ses tableaux deviennent plus optimistes, plus gais, montrant, comme l’indique le titre d’un tableau de 1946, la Joie de vivre qu’il ressent alors.

PICASSO

Période de Vallauris

Le 15 mai 1947, nait son fils Claude. En juin, il part pour Golfe-Juan. Lorsque Picasso visite Vallauris à l’été 1946, il se rend chez Georges et Suzanne Ramié et modèle trois pièces de céramique. Lorsqu’il reviendra l’année suivante, il retrouve ses pièces et débute alors une période intense de production de céramique qu’on estime à près de 4500 pièces. Il s’installera à Vallauris en 1948 avec Françoise Gilot.

Le 25 août 1948, Picasso va au le Congrès des Intellectuels pour la Paix à Wroclaw. Il revient à Vallauris à la mi-septembre. Il peint les deux versions de La cuisine (Paris, Musée Picasso et New-York, Museum of Modern Art).

En février 1949, La colombe est choisie par Aragon pour l’affiche du Congrès de la Paix qui ouvre à Paris le 20 avril. Le 19 avril, nait Paloma.

Le 6 août 1950, Laurent Casanova inaugure L’homme au mouton à Vallauris. Picasso exécute La chèvre, La femme à la poussette, la Petite fille sautant à la corde (Paris, Musée Picasso).

Le 15 janvier 1951, il peint Massacre en Corée (Paris, Musée Picasso).
En 1952, il dessine La guerre et la Paix pour la décoration de la chapelle de Vallauris, il écrit une seconde pièce de théâtre : Les quatre petites filles.

Pablo Picasso

L’affaire du Portrait de Staline dans Les Lettres françaises se déroule en mars 1953. Françoise Gilot part pour Paris avec les enfants. Il fait les portraits de Sylvette David, en avril 1954. En juin, il rencontre Jacqueline Roque. C’est en décembre que débute la série des variations sur les Femmes d’Alger de Delacroix. Il s’installe en mai 1955, avec Jacqueline, à la villa La Californie à Cannes. En juin , a lieu une rétrospective au Musée des Arts Décoratifs. Pendant l’été il travaille avec Henri-Georges Clouzot pour le film le Mystère Picasso.

En 1956, Les baigneurs, les sculptures en bois (Stuttgard, Staatsgalerie) sont coulées en bronze (Paris, Musée Picasso). Il peint L’atelier de La Californie (Paris, Musée Picasso).

Le 17 août 1957, il commence le travail sur Les Ménines (Barcelone, Musée Picasso). Le 29 mars 1958 a lieu la présentation de la décoration pour l’UNESCO : La chute d’Icare. En septembre, Picasso achète le château de Vauvenargues et peint La baie de Cannes (Paris, Musée Picasso). Les premiers dessins d’après Le déjeuner sur l’herbe de Manet sont faits le 10 août 1959.

Il se marie avec Jacqueline à Vallauris, le 2 mars 1961, et en juin, s’installe au mas Notre-Dame-de-Vie à Mougins (près de Cannes). Il travaille sur les tôles découpées et peintes, La chaise, la Femme aux bras écartés, la Femme à l’enfant, les Footballeurs (Paris, Musée Picasso).

En novembre 1962, il peint, L’enlèvement des sabines dont une version se trouve au Musée National d’Art Moderne de Paris. L’inauguration de la rétrospective au Grand Palais et au Petit Palais se déroule le 19 novembre 1966. Au printemps 1967, Picasso est expulsé de son atelier des Grands-Augustins.

En janvier 1970, le Musée Picasso de Barcelone reçoit la donation des œuvres conservées par sa famille. Une exposition se déroule au Palais des Papes d’Avignon de mai à octobre.

En avril 1971, la galerie Louise Leiris expose les 194 dessins réalisés entre le 15 décembre 1969 et le 12 janvier 1971. Nouvelle exposition à la galerie Louise Leiris, en janvier 1973, qui montre cette fois les 156 gravures réalisées entre fin 1970 et mars 1972.

Picasso décéde le 8 avril 1973, et est enterré dans le parc du château de Vauvenargues dans les Bouches-du-Rhône.

Une exposition de 201 toiles se tient au Palais des Papes d’Avignon de mai à septembre 1973.

Les musées Picasso à travers le monde

Museu Picasso

  • Musée Picasso (Barcelone)
  • Musée Picasso (Horta de Sant Joan)
  • Musée Picasso (Lucerne)
  • Musée Picasso (Madrid)
  • Musée Picasso (Malaga)
  • Musée Picasso (Münster)
  • Musée Picasso (Paris)
  • Musée Picasso de Vallauris
  • Musée Picasso d’Antibes (Source : Wikipedia)