Port-Bou

PORT-BOU

Port-Bou (Portbou) est une petite ville frontière franco-espagnole située dans le nord de la Catalogne, sur la mer Méditerranée. Elle appartient à la province de Gérone et plus précisément à la comarque de l’Alt Empordà la plus au nord des huit composant la région. Étymologiquement « Portbou » signifie « port de pêcheurs », les bous était des barques de pêche typiques.

Étymologiquement Port-Bou signifie « port de pêcheurs », les « bous » était les barques de pêche typiques. Les premières informations concernant Port-Bou remontent au X° siècle, on apprend que le monastère de « Sant Quirze de Colera » y avait droit de pêche, plus tard au XVIII c’est le monastère de « San Pere de Besalú » qui y a le droit de pêche et qui demande alors une permission au roi Carlos IV affin de peupler la montagne de Port-Bou. 1872 est une date importante pour Port-Bou qui inaugure sa voie ferrée, la douane s’y installe entraînant une augmentation importante de la population Portbouenque, dès 1885 Port-Bou deviens la capitale du district de Colera. Dès 1934 Port-Bou se sépare de Colera formant une commune à part entière.

La gare de Port-Bou est une gare internationale inaugurée en 1929 à l’occasion de l’exposition universelle de Barcelone, terminus des trains venant du réseau français à écartement standard. Elle est exploitée conjointement avec la gare française de Cerbère, qui est, elle, le terminus des trains espagnols. Les deux gares sont reliées par des voies aux deux écartements, voie normale et voie large ibérique.

Est également à noter la présence d’un petit port de plaisance de quelques 300 amarres dont la construction s’est récemment achevé.

Le Routard Catalogne 2013
Prix : 10,19

4 neufs et d’occasion à partir de EUR 10,19

3.5 toiles sur 5

Tourisme à Port-Bou

Les monuments de Port-Bou

  • Un monument intitulé « Passagen » : il a été érrigé en l’honneur de Walter Benjamin par l’architecte Dani Caravan
  • Le cimetière est accroché à la mer, les premières pierres tombales datent du XVIIIe siècle et on y trouve diverses plaques commémoratives dédiées à Walter Benjamin.
  • L’église néo-gothique de Sainte-Marie (la seule église néo-gothique de la région) a été érigée en 1878 par Joan Martorell. La statue de sainte Marie est l’œuvre de Frederic Marès, fils prodige de la ville de Portbou.

Le centre civique est un ancien bâtiment douanier ; ce bâtiment à l’architecture quelque peu particulière est aujourd’hui le centre culturel de Portbou.

Le port de Portbou est le port catalan le plus au nord. Inauguré il y a peu, c’est un petit port de plaisance moderne (Portbou ne compte plus de bateaux de pêche, alors que la pêche a été à l’origine de la naissance du village).

Les Plages de Port-Bou
Les Plages de Port-Bou offrent des conditions excellentes en ce qui concerne la plongée sous-marine. Du Nord au Sud :

  • Playa del Pi
  • « Les trois petites plages » (Les tres platjetes)
  • La plage principale (dite Platja Gran)
  • Playa del Calper

Fêtes principales de Port-Bou

  • Fête principale (Festa major) dure traditionnellement trois jours dont le 25 juillet et se termine par un Correfoc fête populaire typiquement catalane. La manifestation consiste à éviter le « feu » (pétards siffleurs adaptés) lancé par des figurant déguisés en diables.
  • Nuit de San Joan (la Saint-Jean) se déroule le 23 juin.

Personnalités liées à la Port-Bou

  • Le philosophe allemand Walter Benjamin s’est suicidé à Portbou (alors qu’il séjournait à l’hotel Francia) le 27 septembre 1940, de peur d’être livré à la Gestapo. Une œuvre commémorative du sculpteur israélien Dani Karavan intitulée Passagen a été érigée en sa mémoire (et plus largement à la mémoire de tous les exilés de toutes les guerres) en 1992 à l’occasion du centenaire de la naissance du philosophe.
  • Frederic Marès est originaire de Portbou. Certaines des œuvres de l’artiste sont présentées dans le village.
Catalogne, Barcelone
Prix : 42,00

5 neufs et d’occasion à partir de EUR 5,96

Histoire de Port-Bou (Portbou)

Les premières informations concernant Portbou remontent au Xe siècle. On apprend que le monastère de Sant Quirze de Colera y avait droit de pêche. Plus tard au XVIIIe siècle c’est le monastère de San Pere de Besalú qui a le droit de pêche et qui demande une permission au roi Carlos IV afin de peupler la montagne de Portbou. En 1872, date importante, Portbou inaugure la voie ferrée, la douane s installe dans la localité, entraînant une augmentation importante de la population portbouenque. En 1885, Portbou devient la capitale du district de Colera. En 1934 Portbou se sépare de Colera formant une commune à part entière.

La gare de Portbou est une gare internationale inaugurée en 1929 à l’occasion de l’exposition universelle de Barcelone. Elle est le terminus des trains venant du réseau français à écartement standard et est exploitée conjointement avec la gare française de Cerbère, qui est, elle, le terminus des trains espagnols. Les deux gares sont reliées par des voies aux deux écartements, voie normale et voie large ibérique.

Portbou abrite également un petit port de plaisance de quelques trois cent anneaux dont la construction a été récemment achevée.

(Source : Wikipedia, licence GFDL)

Histoire de la Catalogne: Au-delà et en deçà des Pyrénées
Prix : EUR 21,00

9 neufs et d’occasion à partir de EUR 15,22

5.0 toiles sur 5

email