TORTOSA : château de la Suda depuis le Sitjar

Tortosa est une ville dans le nord-est de l’Espagne, en Catalogne. Elle est la capitale de la comarque de Baix Ebre dans la province de Tarragone.

Tortosa est située sur l’Ebre à 12 mètres au-dessus du niveau de la mer. Tortosa comptait 30 088 habitants en 1996.

Ses habitants sont appellés les Tortosí (Tortosina au féminin). Le 11 septembre, fête catalane avec magnifiques feux d’artifices et cortèges dans les rues de la ville.

Monuments de Tortosa

Château de Sant Joan ou de la Zuda
C’est une impressionante forteresse, élevée à 59 mètres au dessus du niveau de la mer. Il domine la cité et le fleuve. Les romains en ont construit les premières murailles.

Mais ce sont les Musulmans, sous le commandement du calife Abderramán III, qui ont donné forme à cette fabuleuse construction, et à ses environs. Aujourd’hui sur l’explanade du Parador, (la Zuda), on peut toujours voir un puits de grand diamètre et très profond qui était alimenté par les eaux de l’Ebre voisin: il daterait de l’an 944. D’autres zudas, avec des puits voisins de rivières, peuvent être vus à Saragosse et Lérida.

Reconquis par le Comte Berenguer IV, le château fut remis aux Montcada et à l’Ordre du Temple comme marque de gratitude por l’aide apportée pendant la bataille.

De cette époque, le Parador conserve encore trois superbes cheminées et quatre baies caractéristiques du meilleur gothique catalan.

Depuis 1294, quand la Seigneurie de Tortosa passa sous la domination de la Couronne, la Zuda a été convertie en palais royal, avec l’ajout de nouvelles salles et d’éléments défensifs.

Au Moyen Âge, le château était le siège du Tribunal de Justice de l’époque. Les constructions moyennageuses qui ont subsisté, sont très dissimulées par les travaux réalisés pendant les XVIIe et XVIIIe siècles , lors de la fortification des deux collines voisines pour former un dispositif de défense. Le Roi Jacques Ier le Conquérant en fit sa résidence favorite et d’ici, il a préparé la reconquête de Morella, de Peñíscola et de Burriana.

C’est le château millénaire, gardien de la riche histoire de la cité. De ses restes, on a extrait une pierre, avec écriture coufique, qui cite des versets du Coran. Ibères, Romains et Arabes ont laissé leurs traces dans le sous-sol. Des documents, armes et fers à chevaux se cachaient au fond du puits.

Cathédrale de Santa María
La cathédrale de Santa Maria a été commencée en l’an 1347, quand l’évêque Arnau de Llordat posa solennellement la première pierre au milieu de l’abside le 21 mai 1347 ; elle a été consacrée en 1597, quand l’évêque Morellan Gaspar de Punter consacra la cathédrale gothique. On calcule que sa construction -telle que nous la connaissons aujourd’hui- a duré 412 ans.

Son intérieur est lumineux à cause des nombreux vitraux et du la remplacement des murs par des arcades. Dans l’abside on trouve le retable de la Transfiguration, œuvre de l’artiste Jaume Huguet, du XVe siècle et sur le maître-autel, le retable de Santa Maria, en bois polychrome, avec des scènes du Nouveau Testament et de la Vierge.

Le cloître de la cathédrale, construit par les chanoines de Saint Augustin, présente une forme irrégulière et contient une importante collection d’inscriptions sur ses murs. On accède à lui depuis l’extérieur par le portail typique de l’Olivera (XVIIIe siècle), de style baroque.

L’Église Cathédrale porte le titre de Basilique. L’abside extérieure, les gargouilles, le double déambulatoire, le presbytère et les trois nefs affichent clairement un style gothique élégant, raffiné et, par dessus tout, techniquement audacieux.

Couvent de Santa Clara
C’est un des couvents les plus anciens de Tortosa, puisqu’il a été fondé en 1283. Ont été abbesses une tante et une sœur de Cristòfor Despuig , pendant que un frère de Despuig était le prêtre.

Il a un cloître de style gothique espagnol, dont on conserve seulement deux ailes, les ailes nord et ouest, avec des arcs lobulés et trilobés. Les fûts des colonnes sont en très mauvais état et la majorité a été remplacée. De l’église, qui avait été celle des templiers, on conserve seulement les arcades en arc d’ogive.

Histoire de Tortosa

  • Tortosa était peut-être la Hibera, capitale du territoire ibérique de la Ilercavonia.
  • A l’époque romaine, elle s’est appelée Dertosa.
  • Dans les années 804, 808 et 809, Tortosa fut attaquée par les francs de Louis le Pieux et les goths commandés par Berà comte de Barcelone.
  • Entre 1035 et 1148, elle s’appelait Turtuxa, centre d’une taïfa musulmane.
  • Le Moyen Âge chrétien et la Renaissance ont été égalemnt des moments de splendeur de la ville. Depuis quelques années, Tortosa célèbre des journées de fêtes historiques, la Festa del Renaixement (Fiestas del Renacimiento).
  • Au XIXe siècle, Tortosa se transforme en un important centre carliste, bien que placé sous la domination des troupes libérales.
  • L’essor, commencé pendant les premières décades du XXe siècle, a été brisé par les bombardements lors de la Guerre d’Espagne, qui ont détruit pratiquement la cité.
  • La reconstruction a été lente et difficile. Tortosa est entrée à nouveau dans une période de décadence qu’a aggravé l’indépendance des villages du Delta de l’Èbre.

(Source : Wikipedia, licence GFDL)