Episode #6 – Le 12 octobre ? La fête nationale espagnole mais aussi une controverse

Le 12 octobre est le jour de la fête nationale espagnole. Pourquoi cette date et quelles sont les festivités habituelles ? Le 12 octobre espagnol a des répercussions jusqu’en Amérique latine mais pour les pays de ce continent, la signification n’est pas toujours joyeuse. Voici pourquoi…

A l’écoute sur le podcast

Crédit sonore 🎶

Le 12 octobre est le jour de la fête nationale espagnole, cette date a été choisie en 1917.

Le 12 octobre on fête l’hispanité en Espagne et dans toute l’Amérique latine : l’hispanité englobe en effet non seulement l’Espagne mais aussi le monde hispanique dans son ensemble.

A noter que le 12 octobre est par ailleurs la date d’une autre fête très importante à Saragosse (Aragon, nord de l’Espagne) : les fêtes du Pilar (« las fiestas del Pilar », « las fiestas de la Virgen del Pilar »).

Que fête-t-on le 12 octobre en Espagne ?

Drapeau espagnol
Drapeau espagnol

Ce jour commémore la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb le 12 octobre 1492.

A partir du moment où l’Amérique fut découverte, l’Espagne devint un grand empire hispanique.

On fête ainsi un moment où deux peuples se rencontrèrent et se mélangèrent au cours de l’histoire.

Comment est fêté ce 12 octobre en Espagne ?

Il s’agit de l’une des fêtes les plus célébrées au niveau national et cette date est un jour férié en Espagne.

Un défilé militaire avec la présence du roi d’Espagne et de sa famille est traditionnellement réalisé. L’événement est organisé par les forces armées espagnoles tous les 12 octobre à midi sur la Castellana (Madrid) et ne manque pas d’attirer des milliers de personnes. Ce sera d’ailleurs peut-être l’occasion pour vous d’écouter pour la première fois l’hymne espagnol.

Enfin, de nombreux musées et sites touristiques proposent des activités gratuites le 12 octobre.

12 octubre
Día de la Hispanidad 12 Octubre 2013
12 OCTUBRE

D’où vient la controverse ?

Si pour l’Espagne le 12 octobre renvoie à une fête, à un jour de gloire à la rencontre de deux civilisations, la perception est bien différente dans les pays d’Amérique latine où l’arrivée de Christophe Colomb sur le Nouveau Monde est synonyme de massacres, de religion chrétienne imposée et de la disparition de peuples indigènes.

En Bolivie par exemple, on a qualifié cette date de jour de la résistance indigène (« día de la resistencia indígena ») en mémoire au sang versé par les milliers d’indigènes tués par l’arrivée des Espagnols en Amérique.

Au début du XXe siècle, l’Argentine et certains pays d’Amérique latine ont préféré utiliser le terme de « race » plutôt que celui « d’hispanité ». Le changement s’effectua durant une période de renforcement de l’identité nationale des pays d’Amérique latine et le mot « Hispanidad » parut trop relié à l’Espagne. En 2013, une statue de Christophe Colomb a même été retirée de Buenos Aires à la demande de la présidente argentine, Cristina Fernández de Kirchner. Finalement, après une vive opposition du maire de la ville, Mauricio Macri, la statue est restée en place.

Pour éviter des confusions dans certains pays d’Amérique latine, on parle donc de « Día de la raza » (« Jour de la race » en français) pour qualifier cette date de l’hispanité. Enfin, il faut savoir que certains Latino-Américains refusent de célébrer le 12 octobre en souvenir des souffrances de leurs ancêtres.

Les différentes appellations du 12 octobre

  • « Día de la diversidad cultural americana » en Argentine
  • « Día de la interculturalidad » en Equateur
  • « Día de la descolonización » en Bolivie
  • « Día de la raza » en Colombie et au Mexique
  • « Día del descubrimiento de dos mundos » au Chili
  • « Día de las Américas » en Uruguay
  • « Día de los pueblos originarios y del diálogo intercultural » au Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Espagne Facile : qui, quoi ?

Linda, passionnée de l'Espagne, je partage avec vous mes découvertes, lieux à visiter, recettes de cuisine, fêtes, conseils, bons plans, etc. J'écris sur l'Espagne depuis 2002 pour promouvoir la culture espagnole.

Je vous invite aussi à découvrir un autre visage de l’Espagne, loin de la foule et du tourisme de masse : l’Espagne authentique : villages espagnols, traditions, patrimoine oublié, Urbex, randonnées, etc. Pour un tourisme plus vert, un tourisme rural, plus responsable, éthique et plus enrichissant.