Visiter la Catalogne : ce qu’il faut savoir (vidéo, photos)

La Catalogne est une communauté autonome espagnole, avec un statut de communauté historique et reconnue comme « réalité nationale », depuis le 19 juin 2006, au sein de l’Espagne, au nord-est de la péninsule ibérique. La nationalité du citoyen catalan demeure espagnole. Sa capitale est Barcelone (Barcelona).

Torre de l'Aigua - Sabadell

Où se situe la Catalogne en Espagne ?

Carte de la Catalogne en Espagne (plus les Canaries)

La Catalogne couvre une superficie de 31 950 km². Elle est entourée par les communautés autonomes de Valence et d’Aragon, la France, Andorre et la mer Méditerranée.

Quelles langues parle-t-on en Catalogne ?

Les langues officielles de la Catalogne sont le catalan et le castillan. Cependant, dans la vie quotidienne, vous serez beaucoup confronté au catalan, surtout si vous entrez en relation avec l’administration. Depuis 2006, l’occitan, langue propre du Val d’Aran, est également officielle dans toute la Catalogne.

On trouvera donc ces différentes appellations : Catalunya en catalan, Cataluña en castillan et Catalonha en occitan.

Provinces et grandes villes de Catalogne

La Catalogne comprend quatre provinces : Barcelone, Gérone (en catalan Girona, en espagnol Gerona), Lérida (en catalan Lleida) et Tarragone (en catalan et castillan Tarragona).

Les trois plus grandes villes de la Catalogne sont Barcelone, Badalona et L’Hospitalet de Llobregat.

Vidéo de la Catalogne

La tradition catalane des Castellers : qu’est-ce que c’est ? Réponse (par Beatriz)

En plus de manger des tapas ou du chocolat à Barcelone, vous pouvez vous mettre dans la peau d’un vrai Catalan en découvrant la tradition des Castellers, histoire de rentabiliser au maximum votre séjour !

Que sont les Castellers ?

La question est plutôt qui sont-ils, car les Castellers sont les membres d’une organisation nommée Colla Castellera, qui fait des « castells ». Mais que sont donc ces fameux castells ?

#castellers

Les castells (littéralement : « châteaux ») sont des tours humaines qui suivent certaines règles précises, notamment en termes de structure. Vous trouverez ainsi 3 parties dans les castells :

  • la base (pinya)
  • la structure verticale (tronc)
  • le ommet (pom de dalt-canalla)

Les castells sont déclarés au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Cette pratique culturelle attire de nombreux locaux mais aussi touristes admiratifs devant la hauteur de ces tours. On trouve de plus en plus de castells et de castellers dans le reste de l’Espagne et même à l’étranger.

Comment se construisent ces pyramides humaines ?

La construction commence par la base, constituée des personnes ayant le plus de force, puis le castell monte au fur et à mesure. Le sommet est atteint par un enfant (anxaneta) qui est plus léger et agile pour se hisser jusqu’en haut.

Castellers

Parfois, les castells ont des structures plus complexes avec différentes bases, ce qui bien évidemment ajoute de la difficulté et du suspense. Et pour en faire un évènement divertissant, une musique est jouée pour accompagner la construction/le démontage du castell.

Origine des Castells

On pense que les Castells sont apparus dès le 15e siècle, et ont connu un essor avec les bals du 18e siècle. C’est pendant cette période que se développent trois grandes écoles : castellers de Vilafranca, de Tarragone et de Valls. La tradition des castells y est encore très forte, et d’ailleurs c’est à Tarragone qu’est organisé chaque année le concours de châteaux : « Cuncurs de castells ».

Très vite, un esprit de compétition s’est développé autour des castells, qui sont devenus une affaire de quartiers. Pour distinguer les castellers de différents quartiers, une couleur spécifique est attribuée à chaque habit.

Le costume du Casteller est ainsi composé de différentes pièces : pantalon, mouchoir, ceinture et chemise portés à chaque représentation et compétition.

Castellers rossi

Mais alors, qu’est-ce qui fait un bon castell ? Outre la difficulté du castell, la manière dont il est monté et démonté est importante (une chute lors du démontage est bien évidemment pénalisée).

Les castells sont partie intégrante de la culture catalane ; il serait donc dommage de ne pas en voir lors de vos vacances en Catalogne.

Les six bâtiments les plus élevés de Catalogne

A noter que tous ne sont pas particulièrement touristiques.

  • la Torre Collserola (Barcelone) : 288 m,
  • les tres xemeneies (Badalona) : 200 m,
  • la Torre Mapfre (Barcelone) : 154 m,
  • l’Hôtel Arts (Barcelone) : 154 m,
  • la Torre Agbar (Barcelone) : 142 m
  • et la Sagrada Família (Barcelone) : 107 m pour les deux tours centrales et 98 m pour les deux extérieures. Le projet prévoit la construction d’autres tours, dont une de 170 m.

La ou les Catalogne ?

« Catalogne » est un terme utilisé aussi au sens large et historique pour désigner l’ensemble des pays de langue catalane, appelés plus communément actuellement Països catalans ou pays catalans. On compte :

Andorre, Principat de Catalunya, Îles Baléares, Catalunya-nord (Pyrénées-Orientales), País Valencià (Valence), Franja de ponent (en Aragon), l’Alguer (localité de l’île de Sardaigne, Italie). (Source partielle)

Crise en Catalogne : quelles conséquences pour votre prochain voyage ?

En Catalogne, depuis la tenue d’un référendum le 1er octobre 2017, la situation politique est en pleine évolution : faut-il annuler ses réservations de voyage ?

En effet, indépendantistes et unionistes se font face et expriment leur opinion dans les rues et depuis quelques semaines la tension est montée de plusieurs crans. Or, à l’heure où certains d’entre vous réfléchissent déjà à réserver leurs prochaines vacances en Espagne, on peut se poser la question : est-il risqué de faire ses réservations pour la Catalogne ?

Ma réponse est : non ! D’une part, la sécurité n’est pas (à ce jour) menacée et d’autre part bien que très nombreux, les indépendantistes ne sont pas majoritaires en Catalogne. Enfin, c’est une région qui vit beaucoup du tourisme donc ne vous retenez pas si vous avez envie de visiter ce coin d’Espagne 😉

Pourquoi ça coince en Catalogne ? En bref

Il est important de comprendre l’histoire de la Catalogne pour savoir comment appréhender l’actualité.

La Catalogne fait partie des 17 régions autonomes d’Espagne (on les appelle les « communautés autonomes »). Les 7,5 millions d’habitants catalans sont généralement très fiers de leur héritage historique et culturel et vous l’aurez sans doute remarqué lors de vos vacances à Barcelone par exemple : le catalan est utilisé partout, les drapeaux catalans flottent à tous les coins de rue, les « Mossos » sont les gardiens de l’ordre, etc.

Cependant, il faut se représenter l’Espagne non pas comme la France mais plutôt comme l’Allemagne : un Etat fédéral en quelque sorte. En effet, les régions espagnols ont leur propre parlement.

Ce qui coince ? Le fait que ce soit le gouvernement central, Madrid, qui ait encore le contrôle sur certains points comme le budget par exemple. La contradiction ? La Catalogne a signé la constitution de 1978 où ces attributions étaient définies et a obtenu, au fil des années, de plus en plus d’autonomie par rapport à d’autres régions espagnoles.

Indépendance de la Catalogne déclarée

Le 27 octobre 2017, le parlement catalan déclare l’indépendance de la Catalogne et prend ainsi le risque de conséquences imprévisibles. Bien que cette indépendance ne fut que de courte durée puisque « suspendue » par ce même parlement pour ouvrir des discussions avec Madrid, cette décision n’en marque pas moins un niveau de tension maximum.

Suite à cette déclaration d’indépendance, l’Etat espagnol décide d’appliquer l’article 155 de la constitution espagnole qui permet à Madrid de reprendre la main sur une région. C’est ainsi que Mariano Rajoy, premier ministre, révoqua le parlement catalan ainsi que les responsables de la sécurité locale. Des élections sont donc prévues le 21 décembre 2017 afin d’élire un nouveau parlement catalan qui pourra reprendre le flambeau et gérer l’autonomie retrouvée de la Catalogne.

Un futur incertain

Les relations entre la Catalogne et Madrid restent fragiles et l’économie catalane commence à ressentir les effets de cette situation politique (départs d’entreprises, hésitations voire annulations de réservations de voyage).

Malgré tout, à ce jour le quotidien en Catalogne reste normal : hôtels et restaurants sont ouverts comme d’habitude. Les plus sereins d’entre-vous pourront même profiter d’une période de voyage avantageuse côté budget !

Un conflit qui pourrait faire tache d’huile ?

Bien qu’il existe des revendications séparatistes dans d’autres régions espagnoles comme le Pays basque, l’Andalousie ou encore les Baléares, il est prématuré de penser que la Catalogne servira d’exemple à communautés autonomes espagnoles.