Ecole de kiné en Espagne : la liste des 67 écoles + s’inscrire

Vous cherchez une école de kiné en Espagne car c’est décidé : vous allez étudier la kiné sous le chaud soleil espagnol ! 🙂

Vous pouvez télécharger la liste des écoles publiques et privées qui enseignent la kiné en Espagne (en espagnol on parle plus généralement de « fisioterapia ») reconnues par le Ministère espagnol de l’éducation, de la culture et du sport, un premier gage de sérieux ! (date du document : 19/02/2021).

Etudier la kiné en Espagne : quelles études, comment faire ?

En Espagne, les études de kiné durent 4 ans et se déroulent à l’université. Vous obtiendrez le diplôme de « Graduado en Fisioterapia ».

Le diplôme de kinésithérapeute en Espagne est reconnu en France et dans l’Union Européenne. L’entrée en formation de kinésithérapeute se fait sans concours.

S’inscrire en kiné en Espagne

Tout comme en France (je ne connais pas le système belge ou canadien), les démarches d’inscription à l’université ne sont pas simples alors il faut s’accrocher mais il n’y a rien à payer (attention aux arnaques sur Internet).

Pour suivre les études de kiné (ou autre chose d’ailleurs, la démarche est la même), inscrivez-vous sur l’équivalent espagnol du CNED : l’UNED et accédez à la page dédiée aux étudiants internationaux souhaitant étudier en Espagne. Toute la démarche est expliquée et vous devrez justifier que vous possédez le bac pour étudier en Espagne et pour vous inscrire dans une université espagnole.

Il vous faudra alors fournir les documents nécessaires (photocopies de la carté d’identité ou passeport, du diplôme du bac, des relevés de notes de terminale et seconde dans le système scolaire français et d’inscription à l’UNED) puis payer une taxe d’environ 90 euros. Comptez ensuite 2 à 3 semaines pour recevoir une réponse.

Rodrigo Kalaf - fisoterapia no Mixto EC (6)

Je souhaite améliorer ma note au bac pour étudier la kiné en Espagne

Pour accéder à un plus grand choix d’universités espagnoles ou tenter d’entrer à l’université publique, vous pouvez passer les épreuves de PAU (« prueba de acceso a la universidad », épreuve d’accès à l’université) dont les examens peuvent s’effectuer à Neuilly (92). Votre note affichée sur la « Credencial » pourrait ainsi être meilleure et vous offrir plus de possibilités face aux critères de notes de chaque université.

Choisir son université : publique ou privée ?

Vous avez reçu votre « Credencial » ? Super ! Maintenant, il est temps de choisir l’université espagnole où vous souhaitez étudier : université publique ou université privée et bien respecter les délais d’inscription (souvent autour de juin).

L’avantage de l’université publique est que le coût des études s’élève à moins de 2000 euros par an. Le hic ? Pour entrer dans une université publique il faut généralement avoir eu de très bonnes notes au bac mais certaines universités publiques ont un niveau d’exigence moins important (voir document à télécharger plus haut).

A l’université privée, tout étudiant titulaire du bac peut y entrer après avoir passé une épreuve d’admission (anglais, tests de personnalité, de motivation…). Le hic ? La scolarité coûte assez cher. En effet, le prix de la formation de kinésithérapie en Espagne se situe entre 6000 et 12000 euros pour les universités privées.

Qu’est-ce que la « nota de corte » (voir tableau à télécharger)

Il s’agit, à titre d’information et pour gagner du temps, de la note minimale d’admission obtenue par le dernier étudiant accepté l’an passé sur la base du nombre de places disponibles. Ainsi, avec votre note au bac vous pourrez évaluer vos chances d’admission.

fisioterapia

Quel niveau d’espagnol pour étudier la kiné en Espagne ?

Vous devez connaître un minimum la langue espagnole pour étudier en Espagne et certaines universités vous feront passer un test de langue, d’autres non.

Sachez que les cours sont le plus souvent en espagnol et que choisir d’étudier en Espagne, c’est s’ouvrir à une autre culture, à rencontrer du monde venu de partout. Bien sûr, cela peut faire peur mais une fois le pas sauté, vous verrez tous les bénéfices d’étudier en Espagne, à l’étranger plus globalement.

Si vous avez choisi le Bachibac, le bac franco-espagnol ou si vous avez le bac option internationale, vous serez exempté d’épreuve d’espagnol avant l’entrée à l’université.

Quelle équivalence pour pratiquer la kiné en France ?

A noter que pour exercer ensuite en France, il faudra effectuer des heures de stage en France et faire reconnaître votre diplôme par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRDJSCS) de votre région désirée.

Les 5 meilleurs Masters de kiné en Espagne

  1. Universidad Europea (Escuela Universitaria Real Madrid) : Fisioterapia Deportiva. Etre formé par les professionnels du Real Madrid, ça vous tente ?
  2. Universidad de Alcalá (Madrid) : Fisioterapia Manual del Aparato Locomotor
  3. Universidad CEU San Pablo (Madrid) : Fisioterapia Invasiva
  4. Universidad de Valencia : Valoración, Fisioterapia y Readaptación en el Deporte
  5. Universidad CEU San Pablo (Madrid) : Fisioterapia en Pediatría

La liste complète des écoles de kiné en Espagne

Le métier de kiné

Repérer la pathologie

Le masseur-kinésithérapeute est un acteur du paramédical qui est appelé à travailler avec un patient, suite à une entorse, une scoliose, ou à des difficultés respiratoires par exemple. Dans un premier temps, il étudie le dossier médical (radiographies, ordonnances du médecin référent…) du patient et poursuit par un examen clinique pour trouver les méthodes et les exercices à mettre en place.

Des techniques variées

Le kiné a à sa disposition de nombreuses techniques : massages répétés sur une zone douloureuse, mouvements de gymnastique à l’aide d’appareils, de poids… Il peut aussi utiliser le milieu aquatique (les séances se déroulent alors dans une piscine), la chaleur, la ionisation ou les ultrasons.

Remise en forme, relaxation…

Le kiné peut intervenir à différents niveaux : au niveau médical, pour réaliser des bilans de capacité. Au niveau sportif (remise en forme, relaxation, massage…) ou esthétique (exercices de relaxation pour le visage, par exemple).

Où exercer en tant que kiné ?

En libéral

75% des masseurs-kinésithérapeutes exercent en libéral. Soit pour leur propre compte, soit salariés pour un cabinet ou un centre de soins privé. Le temps passé auprès des patients s’adaptent en fonction de ces derniers. Généralement, les nouveaux diplômés commencent par un poste de salarié-remplaçant, ceci afin de pouvoir diversifier leur expérience professionnelle.

Avec les soignants

Le masseur-kinésithérapeute rééduque le plus souvent par prescription du corps médical, il le tient informé des résultats obtenus. Cependant l’étroite collaboration entre le kiné et le corps médical ne s’arrête pas à cela. En effet, qu’il exerce en libéral ou comme salarié du secteur hospitalier, le kiné reste toujours en étroite collaboration avec les soignants. À l’hôpital, en centre de rééducation, il fait partie intégrante de l’équipe inter-professionnelle constituée autour du patient.

En coordination

L’ensemble des soins apportés au patient doivent être coordonnés entre : les médecins, les autres professionnels paramédicaux (ergothérapeutes, psychomotriciens) ou autres (éducateurs). En fonction des patients, le kiné peut être amené à communiquer avec les services sociaux pour l’orientation des patients, les neuropsychologues pour avis, les fournisseurs d’orthopédie médicale, ou encore les orthoprothésistes pour la réalisation d’appareillages.

Quelle évolution de carrière pour un kiné ?

Accès au métier

  • Niveau d’accès : Bac +4
  • Salaire du débutant : 1457€
  • Métiers associés : Kinésithérapeute du sport

Toujours des emplois

En termes de perspectives d’emploi, le métier de kinésithérapeute est privilégié. En effet, le besoin de professionnels de santé aptes à prendre en charge les personnes dépendantes et les personnes handicapées augmente. Les kinésithérapeutes peuvent donc se spécialiser et se diversifier dans leur savoir et leur pratique. La formation continue, leur permettent de se tenir au courant des dernières découvertes dans leur domaine. Ils peuvent ainsi élargir leurs solutions thérapeutiques et leur offre de soins, en s’appropriant les nouvelles techniques.

Bien choisir sa région (en France)

Les débouchés sont très variables d’une région à l’autre ou d’une ville à l’autre. Certaines régions sont déjà saturées pour s’installer en libéral, comme l’Ile-de-France ou le Sud, au contraire des zones plutôt rurales comme le Centre, le Nord ou l’Est de la France.

En association

Afin de faire face plus facilement aux frais d’installation et de fonctionnement, les kinésithérapeutes s’associent souvent à des confrères ou à d’autres professionnels paramédicaux. En hôpital public, un concours est possible pour accéder au corps de cadre de santé et devenir responsables d’un service ou formateur.

Devenir kinésithérapeute du sport

Possibilité de suivre en dernière année, une formation de préparateur physique avec le CFPMS.