Emploi Espagne 🇪🇸 job Espagne ✍️ travailler en Espagne, partir…

Trouver un emploi en Espagne : comment rechercher un emploi en Espagne

Tout d’abord, il faut savoir que la connaissance de la langue espagnole est fondamentale pour pouvoir travailler en Espagne. Les principales astuces pour trouver un emploi sont les suivantes :

Où trouver des offfres d’emploi ?

  • Le réseau EURES

Le portail européen sur la mobilité (Web). Vous y trouverez des informations pratiques et des offres d’emploi.

  • AGENCES DE PLACEMENT, AGENCES DE RECRUTEMENT et AGENCES DE TRAVAIL TEMPORAIRE

Les agences de placement, habilitées par l’administration du travail, interviennent également sur le marché du travail. Leur utilisation peut ne pas être gratuite, l’usager n’ayant à supporter que les dépenses engagées. Il existe également des agences spécialisées dans le recrutement de ressources humaines auxquelles la presse et ont recours pour attirer des candidats.

Les agences de travail temporaire, toujours reconnaissables par leur sigle « E.T.T. », emploient directement les travailleurs. Elles sont particulièrement utiles dans le cadre de recherches d’emplois temporaires.

  • MÉDIAS

Tous les journaux espagnols nationaux, régionaux et provinciaux comportent une rubrique quotidienne d’offres d’emploi, bien que les offres les plus nombreuses soient publiées dans les éditions dominicales.

Cependant, les entreprises publient de plus en plus leurs offres d’emploi sur Internet : regardez sur le site de l’entreprise désirée (rubrique “empleo”, “recursos humanos”, “trabaja con nosotros”…) ou bien consultez les nombreux sites d’emploi comme Indeed.es par exemple.

  • LES CONTACTS PERSONNELS

Les contacts personnels sont très utiles pour la recherche d’un emploi en Espagne. Si vous avez des amis ou des parents en Espagne, faites-leur savoir que vous recherchez du travail car de nombreux offres d’emploi ne sont pas rendues publiques et sont pourvues grâce à ce type de contacts et recommandations.

  • ADMINISTRATION PUBLIQUE

Avec la crise économique, les concours publics sont très prisés ! Si vous visez un emploi dans l’Administration publique, surveillez les concours dans les Bulletins officiels de l’Etat, des Communautés autonomes et des provinces. Les sites de l’administration espagnole contiennent également des informations sur les concours.

Comment postuler pour un emploi en Espagne

Certaines entreprises fournissent un formulaire type de demande mais la pratique la plus courante consiste à envoyer un CV accompagné d’une lettre de motivation. Cela peut se faire en réponse à une offre ou à une annonce parue dans la presse ou de façon spontanée.

Lettre de motivation en espagnol

Il ne s’agit pas d’une simple formalité mais d’une lettre de présentation et donc de la première image qui est transmise à l’entreprise. Sauf demande contraire, la lettre et le CV doivent être rédigés en espagnol. Ils doivent être écrits à l’aide d’un ordinateur sur une seule page de format A4. La lettre doit être rédigée de façon concise et dans un registre de langue formel. Elle doit faire directement référence au poste désiré pour éviter les lettres standard.

Structure de la lettre

En haut à gauche devront figurer : le prénom, le nom, la date de naissance, l’adresse et le numéro de téléphone du candidat. On mentionnera en dessous, toujours à gauche, le nom de l’entreprise et de la personne à qui la lettre est adressée. Suivront ensuite le lieu et la date de rédaction de la lettre puis en dessous la référence du poste sollicité.

En-tête
Il convient d’utiliser des expressions telles que “Muy Señor Mío” ou “Estimado Sr./Sra” (Madame, Monsieur).

Corps de la lettre
Il convient d’indiquer les raisons pour lesquelles on sollicite cet emploi et de mettre en relief les aspects les plus positifs du CV du candidat par rapport au poste.

Formule finale
Il convient d’utiliser des expressions formelles du type : “En espera de sus noticias, le saluda atentamente” (Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations distinguées.).

Signer la lettre en mentionnant le prénom et le nom.

Votre CV espagnol

En Espagne comme en France, le CV est un élément indispensable du processus de recrutement et il convient donc de ne pas le négliger : après tout, il est la première impression du candidat, sa “carte d’identité” professionnelle.

Le CV présente souvent 3 parties que sont les formations, compétences, références et expériences acquises. Le tout est présenté de manière chronologique et les stages et bénévolats sont un plus à indiquer.

N’oublions pas les compétences en langues dans un pays où le candidat est étranger. Au-delà de cela, le “savoir-être” est apprécié dans un pays aussi chaleureux où les relations sont moins formelles qu’en France par exemple.

Vos informations personnelles

Donnez ici vos nom, date de naissance, nationalité et moyen de contact.

Formation

Ajoutez dans cette partie, cruciale, le nom de vos établissements supérieurs (ah oui, ométez le cursus secondaire : collège, lycée), les dates ainsi que le nom de vos formations et leur(s) domaine(s). Egalement, si vous avez des certificats et diplômes annexes mais intéressants pour votre profil d’embauche, ajoutez-les ici. Je pense par exemple au DELE, au TOEIC, etc.

Par ailleurs, il est d’autant plus important de savoir mettre ses compétences et son expérience en avant que le marché de l’emploi est déjà très serré pour les Espagnols eux-mêmes (je peux vous conseiller de regarder ces chiffres présentant le taux de chômage par sexe et âge en Espagne). Beaucoup de très bons jeunes diplômés espagnols et personnes expérimentées même sont à la recherche d’un emploi, il ne faut pas l’oublier.

Un autre élément à prendre en compte : la prétention salariale doit être adaptée au marché, en grande concurrence comme évoqué… Le candidat doit savoir se situer et non penser au marché français. Quelle plus-value peut-il apporter par rapport à un candidat local ?

Un CV simple et clair

Une dernière chose : penser à construire son CV de manière simple car les recruteurs reçoivent tellement de candidatures qu’un CV simple, bien contruit, pertinent par rapport à l’offre et allant droit au but fera gagner du temps à la personne en charge de la sélection : une première étape franchie !

Il n’existe pas de règles de présentation strictes pour le CV mais voici quelques conseils pouvant s’avérer utiles. Il doit être structuré, clair et concis. Il doit également être rédigé à l’ordinateur.
Evitez la multiplication de polices de caractères, rendez le tout plus agréable à l’oeil avec au plus 2 polices différentes. Il n’est pas nécessaire de joindre de photographie, bien que pour certains postes cela puisse s’avérer utile. Il n’est pas nécessaire de joindre des titres et des certificats, qui pourront être apportés au moment de l’entretien.

Langue à utiliser : style direct, utilisez des phrases simples. Évitez les sigles et abréviations.

En Espagne, les entreprises ont pour habitude de ne contacter que les candidats ayant été retenus lors de la phase de recrutement ou de sélection.

Structure

Données personnelles : nom, nationalité, adresse complète, numéro de téléphone (en indiquant le préfixe international), adresse électronique, etc.

Formation : mentionner la formation scolaire ou universitaire et la formation complémentaire. Il convient d’inclure un paragraphe sur la formation en langues et en informatique. En ce qui concerne la formation universitaire, il convient d’indiquer le ou les diplômes en rapport avec le poste sollicité en précisant l’établissement, le lieu et la date d’obtention.

Expérience : présenter une structure chronologique ou à chronologie inverse, également en fonction des domaines professionnels. Mentionner l’entreprise, la profession, les dates et les tâches accomplies.

Données personnelles : cette partie facultative et ouverte permet de mentionner d’autres informations pouvant être utiles pour mener à bien les tâches à réaliser dans le cadre du poste, par exemple, la détention du permis de conduire, la mobilité, etc. On n’inclut habituellement pas de références, il est néanmoins possible de mentionner la formule “se facilitarán referencias en caso de ser solicitadas” (références fournies sur demande).

Dernière chose, vous pouvez vous aider du modèle Europass et des exemples de CV fournis pour chaque pays (dont l’Espagne).

Quel format utiliser pour votre CV ?

Préférez le .doc et le .pdf sachant que ce dernier permet un rendu identique sur tous les ordinateurs.

Mon CV doit-il être long ?

N’allez pas au-delà de 2 pages A4 et si vous pouvez vous limiter à 1 seule page, l’efficacité sera plus grande.

Et les fameux hobbies ?

On ne sait pas toujours quoi ajouter pour cette section ni même si on doit la faire apparaître, n’est-ce pas ? Je dirais que si vos centres d’intérêts sont en adéquation avec le domaine pour lequel vous postulez, cela peut constituer un atout, sinon…

Les petits plus indispensables !

Enfin, faites relire votre CV afin d’éviter les fautes d’orthographe, grammaire et conjugaison (notamment pour la lettre de motivation). Attention, ne passez pas par des correcteurs automatiques en ligne, malgré leurs performances accrues, le risque reste grand de créer des contre-sens qui seraient nuisibles à votre candidature.

Si vous avez de l’expérience dans un métier “visuel”, ajoutez des preuves de votre travail. Cela vous différenciera d’autres candidats qui n’auront pas pensé à le faire.

Processus de sélection

En règle générale, le processus de sélection en Espagne est basé sur des entretiens personnels parfois accompagnés de tests psychotechniques et/ou professionnels.

Cet entretien revêtant une grande importance, il convient de bien s’y préparer en s’informant sur l’activité de l’entreprise et en réfléchissant à ses aptitudes et attitudes. En fonction de l’entreprise et du poste à pourvoir, l’entretien peut être mené par une seule personne ou par plusieurs à la fois.

Les tests psychotechniques et/ou professionnels, le cas échéant, constituent généralement la première phase du processus de sélection qui aboutit sur un entretien personnel.

Le marché de l’emploi en Espagne

Le marché de l’emploi espagnol est formé de nombreuses petites entreprises : 8/10 ne possèdent en effet que maximum 2 salariés ! C’est dans le secteur du commerce qu’on trouve la majorité de ces petites entreprises. Pour trouver les grandes entreprises, il faut regarder davantage vers l’industrie mais aussi le tourisme bien sûr et l’agroalimentaire, les énergies renouvelables, la santé, la banque, l’automobile et les assurances.

Le marché du travail espagnol n’est pas au beau fixe avec un taux de chômage très important chez les jeunes, les séniors et les chômeurs de longue durée sont nombreux 🙁 Enfin, les contrats sont souvent de courte durée et peu qualifiés. Le taux de chômage global est de 16,38% (mars 2018).

Les secteurs qui recrutent en Espagne

  • Vendeurs, magasin
  • Mécaniciens et réparateurs de machines agricoles et industrielles
  • Manœuvres des industries manufacturières
  • onducteurs de poids lourds et de camions
  • Employés du service des stocks
  • Personnel infirmier (niveau intermédiaire)
  • Serveurs
  • Régleurs et conducteurs de machines-outils
  • Agents d’entretien dans les bureaux, les hôtels et autres établissements
  • Mécaniciens et réparateurs de véhicules à moteur

Les secteurs qui recrutent en Andalousie

  • serveurs
  • aides-cuisiniers et cuisiniers

Les secteurs qui recrutent en Aragon

  • l’agroalimentaire : le pastorat, tondeurs de moutons, bouchers spécialisés, abatteurs de bestiaux, experts en agriculture biologique
  • l’industrie : ingénieurs produit spécialisés dans la conception 3D, soudeurs, experts en pneumatique, experts en hydraulique, experts en mécanique et des chaudronniers
  • les services : techniciens en logistique, techniciens du commerce extérieur, traducteurs-interprètes, spécialistes du marketing en ligne, big data, techniciens informatiques spécialisés dans les réseaux sociaux, administrateurs de systèmes, concepteurs numérique et multimédia, techniciens en télécommunications, professeurs de langues (de préférence de langue maternelle)
  • la santé : médecins spécialistes (principalement dans les petits hôpitaux et en milieu rural).

Les secteurs qui recrutent aux Asturies

  • l’informatique, la programmation et le développement d’applications
  • les secteurs des services sociaux et sanitaires : les activités sportives, récréatives et de loisirs, le troisième âge, les services d’hébergement médico-social et social
  • activités administratives
  • l’environnement : collecte, traitement et élimination des déchets
  • commerce, commerce de détail et marketing
  • processus d’organisation industrielle et amélioration des processus
  • bâtiments et aménagement paysager

Les secteurs qui recrutent aux Iles Baléares

  • secteur touristique
  • le commerce
  • les transports
  • serveurs
  • agents d’entretien
  • aides de cuisine
  • vendeurs
  • réhabilitation et efficacité énergétique des bâtiments
  • activités culturelles, sportives et de loisir
  • informatique, jeux vidéo, production audiovisuelle, conception graphique
  • publicité
  • services socio-sanitaires, aide à domicile, soutien aux personnes dépendantes
  • secteur nautique, entretien et la réparation de bateaux
  • innovations technologiques dans l’hôtellerie

Les secteurs qui recrutent aux Iles Canaries

  • construction : conduite de machines, maçons, responsables et chefs de chantier, installations électriques, assainissement, menuiserie, peinture.

Les secteurs qui recrutent en Cantabrie

  • professeurs de langues de langue maternelle (anglais et allemand)
  • métiers des relations commerciales et touristiques internationales
  • technologies de l’information et de la communication

Les secteurs qui recrutent en Castille-La Manche

  • industrie alimentaire (agricole surtout : vendanges, ouvriers agricoles non qualifiés)
  • hôtellerie
  • logistique (transports et entreposage)
  • cuisiniers, serveurs
  • aides-soignants, santé et action sociale

Les secteurs qui recrutent en Castille et Léon

  • (toutes les offres reçoivent déjà de nombreux candidats)

Les secteurs qui recrutent en Catalogne

  • activités scientifiques et techniques
  • services administratifs et de soutien
  • agriculture, élevage de bétail, sylviculture et pêche
  • administration publique et défense
  • éducation
  • activités sanitaires et services sociaux

Les secteurs qui recrutent à Ceuta

  • bâtiment, installations et entretien

Les secteurs qui recrutent en Estrémadure

  • services
  • construction

Les secteurs qui recrutent en Galice

  • (toutes les offres reçoivent déjà de nombreux candidats)

Les secteurs qui recrutent à La Rioja

  • santé, troisième âge et dépendance
  • tourisme, hébergement et restauration
  • technologies de l’information et de la communication

Les secteurs qui recrutent à Madrid

  • (toutes les offres reçoivent déjà de nombreux candidats)

Les secteurs qui recrutent à Murcie

  • agriculture
  • innovation et technologies

Les secteurs qui recrutent à Navarre

  • ingénieurs
  • métiers liés à la modernisation des processus industriels

Les secteurs qui recrutent au Pays Basque

  • restauration
  • commerce de détail
  • bâtiment et aménagement paysager
  • hébergement médico-social et social
  • enseignement

Les secteurs qui recrutent à Valence

  • (toutes les offres reçoivent déjà de nombreux candidats)

(Source : Réseau EURES)

4 bons plans pour trouver du travail à Barcelone

Comment trouver du travail à Barcelone ? Voilà la question que tout français arrivant pour s’installer à Barcelone se pose. Si l’on regarde seulement les chiffres de l’emploi en Espagne, on peut être pris pour un fou de venir chercher du travail à Barcelone. Loin de vous démoraliser, je vais vous donner quelques bons plans et indications pour faciliter votre recherche d’emploi à Barcelone.

  • Faire son NIE : C’est le numéro dont chaque étranger a besoin pour travailler en Espagne. Une fois fait, indiquez-le sur votre CV, les employeurs éliminent souvent les CV où il n’est pas présent car cela veut dire que le candidat n’est pas encore dans la légalité. Pour ce faire, allez au comissariat principal (C/ Balmes 192, à 10 minutes du métro Diagonal). Attention, il ya du monde donc il faut souvent s’y prendre à l’avance. Prenez avec vous une photocopie de votre passeport et un stylo.
  • Prendre des cours de catalan, même à un niveau basique. Comme dans chaque région, les Catalans sont fiers de leur culture et de leur langue. Des cours sont donnés gratuitement par la Generalitat (région) pour les débutants. Un niveau de catalan, même très faible est un gros avantage.
  • Démarcher les entreprises françaises ou travaillant avec la France. Pour cela, la Chambre de commerce et d’industrie française de Barcelone possède un annuaire (payant) de plus de 650 entreprises françaises en Catalogne.
  • Mettez en avant le fait que vous parlez français. Le secteur du tourisme est très développé à Barcelone. Il faut des employés pour accueillir les milliers de touristes francophones.

Et pour compléter…