Gibraltar avec le Brexit : un retour à l’Espagne ?

Gibraltar, contrairement à ce que pensent certains, n’est pas un territoire espagnol.

Gibraltar, situé au sud de l’Espagne collé à l’Andalousie, appartient au Royaume-Uni depuis 1704. Depuis longtemps source de tensions entre les deux pays, le résultat du vote en faveur du Brexit relancera-t-il la question de l’appartenance au Royaume-Uni (et être hors de l’Union européenne) ou à l’Espagne (et rester dans l’Union européenne) ?

Statut spécial de Gibraltar dans l’Union européenne

L’économie de Gibraltar dépend grandement de l’Europe car elle a notamment obtenu un statut spécial sur la TVA et certaines grandes politiques commerciales.

Tourisme et finance en crise hors de l’Europe économique ?

Pour ce petit territoire de 33 000 habitants, le tourisme représente une manne économique importante. La finance également, grâce au faible taux d’imposition sur les sociétés tout en étant membre de l’Union européenne… ce qui risque d’être remis en question avec ce Brexit.

Carte Gibraltar
Situer Gibraltar (source : heritage.org)

Les habitants contre l’annexion par l’Espagne

Les habitants de Gibraltar se sentent profondément britanniques et non espagnols. La fête nationale est d’ailleurs célébrée le 10 septembre, jour rappelant celui du référendum contre l’annexion espagnole (1967).

Mais aussi… contre le Brexit

Lors du référendum du 23 juin 2016, le peuple de Gibraltar a voté à 96% en faveur du maintien dans l’Union européenne pour conserver tous ses atouts économiques européens (source 1, source 2).

Gibraltar vue du ciel en drone (+ GoPro)