Voici Malaga en Espagne !

Découvrez Malaga, l’une des destinations espagnoles préférées des Français.

Malaga est une ville du sud de l’Espagne, dans la région d’Andalousie, sur le bord de la Méditerranée. Face à la côte marocaine, Malaga est dominée par le Gibralfaro, la « colline du phare », couronnée de murailles du XIVe siècle.

Parmi les personnalités nées à Malaga, on note Pablo Picasso (ne pas manquer le fameux musée Picasso de Malaga, voir plus bas), Victoria Abril ou encore Antonio Banderas.

Plan du métro de Malaga


Site officiel

Coucher de soleil à Malaga (Photo : Leif (Bryne))
Coucher de soleil à Malaga (Photo : Leif (Bryne))

Visiter un musée à Malaga : lequel choisir ?

Si vous ne devez qu’un seul musée à Malaga, il s’agira sans doute du musée Picasso.

Découvrez le musée Picasso de Malaga

Le musée Picasso de Malaga occupe le Palais de Buenavista, un édifice historique caractéristique de l’architecture andalouse du XVIe siècle.

Le musée Picasso de Malaga est régit par la Fundación Museo Picasso de Málaga et la Fundación Paul, Christine y Bernard Ruiz-Picasso.

Malaga (Photo : Romtomtom)
Malaga (Photo : Romtomtom)

Œuvres du musée Picasso de Malaga

  • Donations de Christine Ruiz-Picasso comprenant 133 œuvres (14 peintures à l’huile, 9 sculptures, 44 dessins, 1 cahier de dessin de la série Royan comprenant 36 dessins, 58 gravures, 7 céramiques).
  • Donations de Bernard Ruiz-Picasso comprenant 22 œuvres (5 peintures à l’huile, 2 dessins, 10 gravures, 5 céramiques).

En plus de cette liste s’ajoutent 49 œuvres prêtées par ces mêmes héritiers de Pablo Picasso comprenant (23 peintures à l’huile, 2 sculptures, 7 dessins, 5 gravures et 12 céramiques).

La bibliothèque du musée Picasso de Malaga

La collection Bernardo Sofovich compte 800 livres sur Pablo Picasso.

Le fonds d’art contemporain espagnol comporte 12 000 documents source.

Vous restez quelques jours de plus ? Découvrez alors quelques suggestions de musées dont tirer profit pendant vos jours de tourisme.

  • Musée à Malaga : Thyssen
    Un musée à Malaga qui propose une sélection d’oeuvres de la collection du musée Thyssen de Madrid. Adresse : Calle Compañía, 10 – Malaga.
  • Musée taurin Antonio Ordóñez
    Près de la Plaza de Toros, les amoureux de tauromachie peuvent visiter ce musée à Malaga dédié aux souvenirs et objets taurins. Adresse : Plaza de Toros « La Malagueta ». Paseo de Reding – Malaga.
  • Musée de la maison de poupée
    Voici un lieu idéal pour une visite d’un musée à Malaga en famille. Plus de 500 maison de poupées y sont présentées ! Adresse : Calle Álamos, 32 – Malaga
  • Musée du patrimoine municipal de Malaga
    Amateur d’histoire, ce musée de Malaga (dont l’entrée est gratuite) vous permettra de connaître l’histoire de la ville de 1847 à nos jours à travers une riche collection. Adresse : Paseo de Reding, 1 – Malaga.
Malaga (Photo : tim caynes)
Malaga (Photo : tim caynes)

Malaga – Costa del Sol, l’aéroport de Malaga

L’aéroport de Malaga a modifié son nom en 2011 pour devenir aéroport de Malaga – Costa del Sol. Ce sont des raisons touristiques et régionales qui sont à la base de cette modification selon le Bulletin Officiel espagnol du 18 mai 2011.

Avec ce changement de nom de l’aéroport, auparavant appelé « Aéroport de Malaga », Aena (Aeropuertos Españoles y Navegación Aérea) répond à une demande du secteur touristique de la province, dirigée à l’origine par l’association des entrepreneurs hôteliers de la Costa del Sol (Aehcos) et qui fit écho lors d’une séance plénière à la mairie de Malaga.

Ce nouveau nom « Aéroport de Malaga – Costa del Sol » répond aussi à un objectif stratégique de favoriser la connaissance de la marque « Malaga – Costa del Sol » sur le marché touristique, toujours selon l’ordre ministériel.

Transfert de l’aéroport de Malaga

Malaga est un grand aéroport et des bus réguliers desservent le centre ville, qui est à environ 30 minutes, ainsi que d’autres villes d’Espagne.

Les destinations directes de l’aéroport de Malaga sont Marbella, Séville et Grenade.

Vous pouvez également réserver un transfert privé, qui viendra vous chercher à l’extérieur de l’aéroport et vous conduira directement à votre hôtel, sans aucun problème.

Quels campings à Malaga et autour ? Liste

Vous préférez dormir en camping ? Que ce soit pour des raisons d’appréciation ou budgétaires, vous trouverez sûrement le camping qu’il vous faut autour de Malaga (Andalousie) parmi la liste ci-dessous.

  • Camping Salitre
  • Serranía de Ronda – 29491 Algatocin – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Almayate Costa
  • Carril Torre Alta s/n. – km 269 – 29749 Almayate – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Almanat Naturista (camping naturiste)
  • Ctra.N-340, km.267 – 29749 Almayate – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Valle Niza
  • Ctra. N-340, km.264,1 – 29792 Benajarafe – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Loma Taivilla
  • Carretera Alozaina, 354 S-N, 29566 Casarabonela – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Parque Tropical
  • Ctra.N-340, km.162 – 29680 Estepona – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Fuengirola
  • Ctra.N-340, km.207 – 29640 Fuengirola – Malaga – LocaliserSite
  • Camping rural Fuente de Piedra
  • Camino de La Rábita, s/n – 29520 Fuente de Piedra – Malaga – LocaliserSite
  • Camping La Sierrecilla
  • 29531 Humilladero – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Iznate
  • Calle Iznate, 29792 Iznate – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Jimera de Libar
  • Ctra.Jimera-Cortes, km.1 – 29392 Jimera de Libar – Malaga – LocaliserSite
  • Camping San Juan
  • Carretera Algatocín, Km 7, 29492 Jubrique – Malaga – LocaliserSite
  • Camping La Bella Vista
  • Crtra Nacional 340 km 142.8, 29692 Alcorrín – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Cabopino
  • Ctra.N-340, km.194,7 – 29600 Marbella – Malaga – LocaliserSite
  • Camping La Buganvilla
  • Ctra.N-340, km.188,8 – 29600 Marbella – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Marbella Playa
  • Ctra.N-340, km.192,8 – 29600 Marbella – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Los Jarales
  • Ctra.N-340, km.197 Calahonda – 29650 Mijas – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Sierra-Mar
  • Callejón de las Flores, 29650 Mijas – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Nerja
  • Ctra.N-340, km.296 – 29780 Nerja – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Conejeras
  • Carretera Ronda a San Pedro de Alcántara, Km 13.6, 29451 Parauta – Malaga – LocaliserSite
  • Camping El Abogao
  • Ctra.Campillos, km.5 – 29400 Ronda – Malaga – LocaliserSite
  • Camping El Cortijo
  • Carretera Ronda Campillos, Km. 5, 29400 Ronda – Malaga – LocaliserSiteCamping El Sur
  • Ctra.Ronda-Algeciras, km.2,8 – 29400 Ronda – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Laguna Playa
  • Prolongacion del Paseo Maritimo, s/n – 29740 Torre del Mar – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Torre del Mar
  • Pº Marítimo, s/n – 29740 Torre del Mar – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Torremolinos
  • Calle Loma del Paraiso – Ctra.Cadiz-Barcelona, km.228 – 29620 Torremolinos – Malaga – LocaliserSite
  • Camping El Pino
  • Ctra. N-340, km.285 – 29793 Torrox Costa – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Presa La Viñuela
  • Ctra.A-356, km.2,4 – 29712 Viñuela – Malaga – LocaliserSite
  • Camping Sierra de las nieves
  • Calle Ronda, 29410 Yunquera – Malaga – LocaliserSite

Voyage à Malaga le temps d’un week-end : idées pour 48h

Malaga, plage de la Malagueta (Photo : eyeSPIVE)
Malaga, plage de la Malagueta (Photo : eyeSPIVE)

Que faire, que voir, où manger le temps d’un week-end à Malaga, le temps d’un voyage de 48 heures à Malaga en Espagne ?

Malaga, terre de lumière tournée vers la mer, cité andalouse généreuse, authentique et follement attachante. Ville natale de Picasso, Malaga mêle art, vieilles pierres et joie de vivre et donne envie de ne plus repartir ! Mise en bouche.

Samedi à Malaga

S’offrir un bon départ en se rendant directement place de la Constitución pour s’offrir un petit déjeuner au Café Central, une institution ! A l’intérieur, les murs sont habillés de photos anciennes qui racontent la ville. Commander un café et une pâtisserie maison et se laisser imprégner par l’ambiance. Tout le monde se parle, de table en table, les habitués se postent au comptoir, on s’emprunte El País ou le 20 minutes local. La grande terrasse offre une vue stratégique sur la belle place de la Constitución, vivante à souhait avec le défilé des Malagueños.

Arpenter les rues piétonnes, très étroites, mémoire de l’ancienne ville arabe et entrer dans le musée Picasso de Malaga, ouvert en 2003. Aménagé dans le Palacio de Buenavista, classé monument national, ce superbe musée consacré à l’enfant du pays possède une collection permanente de 155 œuvres, donation des héritiers de l’artiste, Christine et Bernard Ruiz Picasso. Peintures, dessins, sculptures, céramiques et gravures permettent une plongée passionnante dans l’œuvre prolifique de ce peintre de génie.

Tout près, dans la très typique « calle Granada », visiter l’église de Santiago et sa tour mudéjar où Picasso fut baptisé.

A midi, s’offrir un café ou une bière, selon l’humeur, à la jolie terrasse du Café Garum, « calle Alcazabila », qui fait face à deux monuments clefs de la ville, la Alcazaba et le théâtre romain. L’accueil y est très chaleureux, et l’on y sert des tapas maison typiquement andalouses.

A deux pas, donc, admirer le théâtre romain, musée de l’histoire de la ville à ciel ouvert, puis commencer l’ascension de la Alcazaba, cette admirable forteresse, construite au XIe siècle pour loger les gouverneurs musulmans. Agréable promenade, jalonnée de plusieurs portes fortifiées et de patios qui embaument la fleur d’oranger.

Avant de quitter le palais Nasride, ne pas oublier de prendre des clichés de la baie de Malaga, qui offrent des vues superbes !

Pour monter jusqu’au château de Gibralfaro, érigé au VIIe, on peut emprunter le chemin pédestre (mais ça grimpe) ; le bus numéro 35 y va aussi.

Parmi les nombreux bars à tapas de la vieille ville, se rendre à Las Garafas, grande bodega avec poutres au plafond, animée et très agréable.

A l’inverse, La Campana est un minuscule bar mais non moins une excellente adresse pour savourer une bière en goûtant des petits calamars frits et des couteaux succulents.

Dans le « Pasaje de Chinitas », quatre ruelles qui se croisent et forment une croix, prendre quelques photos et, si l’on a encore faim, goûter aux fameuses « berenjenas con miel » (aubergines au miel).

Après le café, direction place del Obispo où se dresse la cathédrale. Surnommée populairement « la manquita » (la manchotte) à cause de sa seconde tour inachevée. A l’entrée, alors qu’on découvre le portail de style siloesque, on est accueilli par le parfum des orangers et des frangipaniers. A l’intérieur, parmi les merveilles, un orgue, magnifique et, surtout, le coro (chœur) formé de sublimes stalles de bois précieux.

De retour à la réalité, s’offrir une promenade baignée de lumière sur le paseo Marítimo et profiter de la plage de la Malagueta. Les amoureux du style victorien seront heureux de prolonger le périple jusqu’au paseo de Reding : quelques très belles maisons et, au bout, le palais Miramar.

De retour dans le centre-ville, s’offrir une pause au salon de thé « Art Postre ». C’est là que l’on commande les gâteaux pour les grandes occasions. Goûter sans état d’âme au pastel pecado.

Pour le shopping, direction « calle Larios » et « calle Nueva », les deux artères principales où se nichent les cavernes d’Ali-Baba de la mode.

Puis, se rendre « calle Granada » pour se régaler de tapas et de bon vin dans un ancien couvent : « el Pimpi ». Sans doute la bodega la plus appréciée des Malagueños, irrésistible avec ses jolis patios et ses affiches de ferias traditionnelles.

A deux pas, le « Café Negro » est tout indiqué pour prendre un cubata dans un lieu branché, conçu par l’architecte Francisco Gonzales. Ceux qui souhaitent se joindre aux noctambules iront danser au « Green Village » ou au « Nomada », où la musique est souvent excellente.

Dimanche à Malaga

Continuer sur une bonne impression en profitant d’un réveil doucement ensoleillé à la terrasse du café « Calle de Bruselas », « place de la Merced », LA place la plus animée de Malaga.

Admirer les façades magnifiques, puis retrouver Picasso dans sa maison natale, deux numéros plus loin. Un musée présente, au premier étage, une collection permanente d’œuvres originales de l’artiste.

Partir en direction du fleuve Guadalmedina (« rivière de la ville », en arabe). Parcourir le « paseo del Parque », qui longe le port puis l’avenue Alameda, jonchée de palmiers, de yuccas, de ficus géants et surtout, des kiosques rococo des vendeurs de fleurs.

Inauguré en 2003 à la place des anciennes halles de la ville, le CAC (Centre d’art contemporain) possède une collection permanente allant de l’époque impressionniste jusqu’à nos jours.

Sortir prendre un café à la terrasse de la « Cafetería », idéalement exposée, ou préférer savourer un « pedro wimen » ou un « moscatel » (les « vinos dulces malagueños ») au comptoir de l’ »Antigua Casa de Guardia », l’un des plus anciens bars de la ville. L’addition s’inscrit à la craie ; avant de partir, le patron fait l’addition devant le client.

Il est temps d’aller dire bonjour à la mer. Prendre le bus numéro 11 en direction d’El Palo. Descendre à l’arrêt Pedregalejo, quartier de pêcheurs adorable et convoité, où de multiples petits restaurants font face à la grande bleue.

Hésiter entre le « Mariuchi » et « El Morata » qui servent, tous deux, d’excellents poissons grillés ainsi que le fameux « boquerón vitoriano ». C’est ici qu’il faut découvrir l’ »espeto de sardinas » (brochette de sardines grillées), LA spécialité culinaire de Malaga. Attention, la tradition exige qu’on le savoure seulement les mois sans « r », à savoir du mois de mai jusqu’à la fin août.

Prolonger ce moment de bonheur en allant prendre le café à dix minutes de Pedregalejo, au Balneario, antique restaurant reconverti en bar désuet plein de charme, où l’on assiste aux plus beaux couchers de Malaga. Le lieu idéal pour clore un trop court séjour dans cette ville… (Source : office espagnol du tourisme)

Province de Malaga

La province de Malaga est située sur la côte méridionale de l’Espagne, dans la communauté autonome d’Andalousie. Elle est bordée par la mer Méditerranée au sud et est limitrophe des provinces de Cadix, Séville, Cordoue et Grenade.

PROVINCE DE MALAGA
PROVINCE DE MALAGA

La superficie de province de Malaga est de 7 308 km². Les deux cinquièmes de la population vivent dans la capitale provinciale, Malaga. La densité moyenne de population est de 181,99 hab./km².

Une grande partie de l’activité économique de la province de Malaga est liée à l’industrie du tourisme, notamment dans toutes les stations balnéaires de la Costa del Sol, fréquentées par des millions d’estivants chaque été.

L’arrière-pays montagneux n’est toutefois pas dénué d’intérêt, même s’il n’est pas la cause principale de séjour des vacanciers.

La province de Malaga regroupe cent municipalités. En dehors de la capitale provinciale, les principales villes sont Marbella, Vélez-Málaga, Antequera, Nerja et Ronda.

Comarques de la province de Malaga

La province de Malaga compte les comarques suivantes (source):

  • Comarque d’Antequera
  • Axarquía – Costa del Sol Oriental
  • Costa del Sol Occidental
  • Guadalteba
  • Malaga – Costa del Sol
  • Comarque Nororiental Málaga
  • Serranía de Ronda
  • Sierra de las Nieves
  • Valle del Guadalhorce