Mataro

MATARO

Mataro est une ville située dans le nord-est de l’Espagne en Catalogne. Chef-lieu de la comarque du Maresme, situé à côté de la mer (Costa Brava) et des montagnes de la chaîne Serralada Litoral.

Les origines de la ville de Mataro remontent à l’époque romaine, sous le nom d’Iluro. L’héritage précieux de cette époque-là se manifeste par la Villa romaine Torre Llauder , de la fin du 1er siècle av. J.C.

On peut faire un parcours à travers son histoire, de l’ancienne Iluro romaine et trouver en même temps, du baroque, des influences architectoniques coloniales et un témoignage remarquable de l’art moderniste grâce à un de ses représentants les plus importants : l’architecte originaire de Mataro Josep Puig i Cadafalch.

La première ligne des chemins de fer construite dans la péninsule ibérique fut une courte ligne reliant Barcelone à Mataro mise en service en 1848.

Mataro est une ville industrialisée de quelques 105 000 habitants.

Son essor économique est marqué par la construction dans les années 1966 de « La Pegaso ». PEGASO marque de véhicule (camions et autocars) est une fusion avec la Jorza.

Un appel d’offre eut lieu au niveau européen afin que les meilleurs ingénieurs participent à l’élaboration d’une usine d’un nouveau concept avec des chaînes robotisées. Parmi les ingénieurs qui ont marqué cette aventure, l’espagnol André Fadda, le français Michel Cousin et l’italien Primo Fiotelli. Depuis cette époque, Mataro n’a cessé de progresser et les entreprises de s’implanter.

Mataro est aujourd’hui une ville pouvant se vanter d’avoir une zone industrielle formidable.

Culture et lieux de Mataro

Aussi, Mataro est un centre culturel important dans la comarca (département) du Maresme, dont elle est la capitale. Il y a deux musées et un parc, le Parc Central ; ce dernier est très grand et dispose de zones pour les enfants et la famille. Le centre est composé de rues piétonnes, les boutiques sont à la Riera et à la Rue Barcelona. Il y a aussi un centre commercial, le Mataró Park, à côté de l’hôpital. Dernièrement, cette ville a eu un net accroissement de la population, ce qui a engendré la naissance d’un nouveau quartier, avec des appartements modernes : La Via Europa.

[asa espagne]2816147975[/asa]

En juillet, Mataro connaît une période de fête, Les Santes. Il y a beaucoup de concerts gratuits et des activités pour la famille et les enfants. On fait des « cercavila » avec les « gegants », des grosses figures de papier mâché qui représentent des personnes importantes dans le passé de la ville. Ces « gegants » s’appellent Robafaves, Tonet, Geganta et Gegantona. Avec la musique que jouent les groupes, ces géants dansent (ils sont portés par des hommes) dans les rues de la cité. Dans les cercavila il y a aussi les Momerotes, des figures de vaches qui ont du feu aux cornes et les Diablesses, des gens avec un vêtement de diable qui font du feu en roulant. Pendant les Santes, on fait le Correfoc, un itinéraire nocturne dans les rues avec du feu qui sort des murs et des arbres. Après, il y a la Ruixada, où on se refraîchit avec de l’eau en écoutant de la musique au Parc Central. Les gens n’hésitent générament pas à s’y mouiller en pleine nuit pour l’occasion.

Se rendre à Mataro


Agrandir le plan pour Mataro

Principaux secteurs d’activité de Mataro

  • Textile et confection
  • Commerce et réparation
  • Construction
  • Agriculture (florale)

(Source : Wikipedia, licence GFDL)

[asa espagne]2742429956[/asa]