11 idées pour admirer la nature en Espagne 🌿

Réserves et parcs naturels, lagunes, sierras…

Vous aimez la nature, en particulier les oiseaux et vous vous demandez où voir des oiseaux en Espagne ? Des sites exceptionnels où observer les oiseaux comme on ne les voit jamais. Rendez-vous aux quatre coins de l’Espagne. Et, surtout, n’oubliez pas vos jumelles !

Parque Nacional de Doñana, le paradis de la nature

Parc national de Doñana (Photo : Carlos Solana Contreras)
Parc national de Doñana (Photo : Carlos Solana Contreras)

Migrer vers le Parque Nacional de Doñana, dans les régions de Huelva et Séville, en Andalousie. Ses 50 720 hectares et ses trois écosystèmes différents (dunes, sables et marais) est un véritable paradis naturel où règnent la Talève Sultane, la cigogne noire, le Crabier chevelu et l’Ibis falcinelle…

Réserve régionale de las Lagunas de Villafáfila

Décoller en direction de la Réserve régionale de las Lagunas de Villafáfila, localisée au nord-est de la province de Zamora, dans la région de Castille et Léon, qui, avec une superficie de 32 000 hectares, accueille plus de 110 espèces dont l’Outarde barbue et le Canard chipeau.

Admirer des flamands roses au parc naturel de Cabo de Gata

Partir à la découverte de la réserve de la biosphère du Parque natural de Cabo de Gata – Níjar. Située dans la province d’Almeria, qui a été classée Zone de protection spéciale des oiseaux (ZEPA), ce site est unique. Là-bas, le monarque absolu des animaux est le flamant rose !

Sierra de Gredos

Ouvrir grands les yeux dans la Sierra de Gredos. Emblématique de la Castille, ce massif montagneux est aussi une oasis naturelle de toute beauté, adulé par les aficionados du tourisme vert mais aussi, entre autres, par les vautours et les accenteurs alpins.

Admirer les oiseaux à Ciudad Real

Explorer la région de Ciudad Real et plus particulièrement les lagunes de la Mancha Húmeda. De superbes oiseaux aquatiques y nichent, telles la Nette rousse, la Grue cendrée ou encore l’Avocette et l’Echasse blanche…

Admirer les oiseaux à Madrid

Vivre de grands moments d’ornithologie dans les alentours de Madrid, en contemplant par exemple l’aigle ibérique, la cigogne blanche ou encore le grand cormoran, des espèces présentes tout au long de l’année.

Parc naturel de las Hoces del Río Duratón

Embarquer pour le Parque natural de las Hoces del Río Duratón, situé au nord-est de la province de Ségovie. Avec ses gorges creusées par la rivière Duraton, le parc s’étend sur 5 000 hectares. Il a été adopté par moult rapaces forestiers dont le vautour fauve.

Admirer les oiseaux à Alicante

Prendre son envol à destination du Parque natural El Hondo, au sud d’Alicante, un sanctuaire ornithologique qui abrite des espèces en voie de disparition telles l’Erismature à tête blanche, la Sarcelle marbrée et la Poule sultane.

Admirer les oiseaux en Cantabrie

Apprendre à repérer les différentes espèces au coeur de la Cantabrie, dans la Réserve naturelle de Marismas de Santoña, principal refuge du nord de l’Espagne pour les oiseaux migrateurs, parmi lesquels la bien nommée… Spatule blanche.

Admirer des vautours en Estrémadure

S’offrir la surprenante mais néanmoins charmante compagnie des vautours. Au choix : Moine, Fauve ou Percnoptère ! Où ça ? A travers les forêts denses de la Sierra de San Pero, à Caceres, en Estrémadure. (Source : office espagnol du tourisme)

Dormir dans une cabane dans les arbres : conseils et suggestions

Dormir dans une cabane dans les arbres : conseils et suggestions

Dormir dans une cabane dans les arbres est une expérience réjouissante et insolite.

Pour avoir eu la chance de dormir dans les airs avec le chant des oiseaux pour réveil matin, voici quelques conseils et suggestions :

pour les futurs cabaneurs

  • Apporter un bon sac de couchage si les températures nocturnes restent fraîches !
  • Bien que le choix de cabane dans les arbres soit parfois très tentant lorqu’on est devant son ordinateur, choisissez une cabane adaptée à vos éventuels problèmes physiques (cabanes dans les arbres à pont suspendu, cabane à échelle, cabane à escalier en colimaçon…).
  • Faites preuve de vigilance et prudence lorsque vous êtes à 9 mètres de hauteur !
  • Prévoir des lampes frontales si elles ne sont pas fournies.
  • Prévoir une paire de jumelles pour observer les oiseaux depuis les hauteurs de la cabane.
  • Pour éviter de manger dans le noir ou la pénombre, dînez sur la terrasse de votre cabane dans les arbres s’il ne fait pas trop froid.
  • Faites également attention lorque vous manipulez l’éventuel chauffage mis à disposition (pour nous il s’agissait d’un poêle à pétrole) et veillez à ce que rien ne soit proche de cette source de chaleur.

Suggestions pour les gérants de tels hébergements

  • Ajouter un panneau informatif ou des livrets sur les oiseaux nichés dans ces arbres,
  • proposer un tableau avec les bruits d’oiseaux afin de pouvoir (re)connaître ces derniers lorsque vous êtes dans votre cabane.