Parc national de Doñana (Andalousie)

Le Parc national de Doñana est l’un des plus grands sites naturels protégés d’Europe, il se situe en Espagne sur le territoire de province de Huelva et dans une moindre mesure, sur celui de la province de Séville, à l’embouchure du fleuve Guadalquivir.

Il a été déclaré au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO en 1994.

Atouts du parc national de Doñana

Parc national de Doñana (Photo : Carlos Solana Contreras)
Parc national de Doñana (Photo : Carlos Solana Contreras)

Situé en Andalousie, dans le sud de l’Espagne, le domaine du parc longe la rive droite du Guadalquivir au niveau de son estuaire sur l’Océan Atlantique.

PARC NATIONAL DONANA

Créé en 1969, le parc s’étend sur plus de 54 000 hectares dans lesquels on trouve une grande variété d’écosystèmes, notamment des plages, des dunes et des réserves.

Les milieux naturels y sont extrêmement variés et l’on peut passer en quelques kilomètres de dunes, tantôt stables, tantôt mobiles, à des marais secs ou humides. Les maquis boisés de chênes-liège ou d’oliviers contrastent également avec les lagunes à faible niveau d’eau.

Faune au parc national Doñana

Le parc est un refuge et un paradis d’hivernage pour plus de 500 000 oiseaux d’eau chaque année. Ce sont eux et un paysage exceptionnel que le public vient le plus rechercher mais de nombreuses autres espèces vivent dans le parc qui est situé dans un des hot-spot européen et planétaire de biodiversité, dont environs 300 espèces de vertébrés et de crustacés.

On trouve de nombreuses espèces d’animaux référencées : 20 espèces de poissons d’eau douce, 11 espèces d’amphibiens, 21 espèces de reptiles, 37 espèces de mammifères non marins et 360 espèces d’oiseaux.

Il n’est pas rare d’y rencontrer des flamants roses, des aigles impériaux, des caméléons, des cerfs, des mangoustes et des crabes.

PARC NATIONAL DONANA : LYNX D'ESPAGNE

Le Parc national Doñana est également le dernier refuge du félin devenu le plus rare et le plus en danger d’extinction de la planête : le lynx d’Espagne (ou « lynx pardelle » ou « lynx ibérique »).

Deux petits noyaux d’une cinquantaine d’individus subsistent dans la région, dont une vingtaine vivent dans le parc ou à ses abords (pour une centaine d’individus au total). Si rien n’est fait, cette espèce sera peut-être le premier félin à disparaître de la surface du globe depuis 10000 ans, après le smilodon ou tigre à dents de sabre.

Flore au parc national Doñana

PARC NATIONAL DONANA : NARCISSE

Plus de 900 espèces de fleurs sont répertoriées dans l’écosystème du parc de Doñana.

Le parc de Doñana renferme de nombreuses fleurs particulièrement intéressantes comme par exemple la morène encore appelée petit nénuphar, grenouillette ou hydrocharis des grenouilles et le faux cresson de Thore. Beaucoup d’entre elles sont fortement menacées.

Menaces

Les premières menace étaient le tourisme (risque de surfréquentation), la chasse et l’urbanisation ; elles sont contrôlées ou encadrées par la création du parc.

L’agriculture intensive est devenue une nouvelle menace : le parc est en effet maintenant environné par environ 5000 ha de culture industrielle de fraises. Ces cultures se sont fortement étendues depuis les années 1980.

Visites et accès

Aux portes du parc, des centres d’information accueillent le public. Des circuits pédestres et des observatoires permettent d’observer discrètement les animaux. Le meilleur moment pour visiter le parc est peut-être l’automne, à l’arrivée des dizaines de milliers oiseaux-migrateurs.

Adresse du parc : Avenida de la Canaliega, S/N. 21750 El Rocio, Almonte (Huelva). Position GPS : 37º07,969′ N 06º29,340′ W. Site officiel.

Le parc Doñana vu du ciel

Sources partielles : Wikipedia, ministère de l’environnement.