Recette horchata

La horchata de chufa (orgeat de souchet, orxata de xufa en catalan et en valencien) est une boisson sucrée à base de jus de souchet. Ce lait végétal est typique de la région de Valence, en Espagne, où il est très populaire. Servie glacée, parfois avec de la glace pilée (granizado), l’horchata est non seulement rafraîchissante mais aussi très nutritive. Elle se déguste traditionnellement avec des petits pains appelés fartons.

HORCHATA (Photo : roboppy)

La horchata désigne génériquement plusieurs types de boissons à base de produits végétaux (souchet, orge, amandes ou riz). L’horchata de chufa provient historiquement de la présence musulmane à Valence.

Préparation de la horchata

L’élaboration de la horchata commence par le lavage du tubercule que l’on porte ensuite au moulin afin de l’écraser (on y ajoute trois litres d’eau par kilogramme de souchet).

On laisse la pâte ainsi obtenue macérer un temps, puis on la presse et on la filtre plusieurs fois en la mélangeant à deux litres d’eau par kilogramme de souchet.

Le processus s’achève par l’adjonction de 100 à 150 grammes de sucre par litre de lait et un ultime filtrage.

Étymologie

Le terme horchata désigne en espagnol plusieurs types de boissons à base de produits végétaux (souchet, orge, amandes ou riz).

Le nom serait dérivé de ordiata, ordi signifiant « orge » en catalan (à comparer avec le mot orgeat).

Selon une légende, le nom serait dû à Jacques Ier d’Aragon qui aurait répondu Açò es or, xata (« Ceci est de l’or, fillette ») à une fille qui lui offrit cette boisson.

Histoire

Divers auteurs perses et arabes mentionnent les vertus digestives, diurétiques et désinfectantes de la préparation médicinale obtenue à partir du souchet, cultivé depuis la plus haute antiquité dans le monde arabe, notamment dans la région du Chouf, au Soudan. On a également retrouvé des vases de souchet dans les tombes des pharaons d’Égypte.

Les premières traces de production de la horchata de chufa remontent au VIIIe siècle, lorsque les Arabes introduisirent la culture du souchet dans la région de Valence, dont le sol sableux et le climat ensoleillé constituaient un terrain idéal.

Information nutritionnelle

La horchata est riche en minéraux (phosphore, calcium, magnésium, fer) et en vitamines (en particulier les vitamines C et E). Elle contient également de nombreux enzymes qui facilitent la digestion. Sa haute valeur énergétique (100Kcal/100g) en fait une bonne boisson énergétique. Elle ne contient pas de lactose, de sodium, de caséine ni de gluten.

Tourisme

Un lieu particulièrement propice à la dégustation de la horchata est le village d’Alboraya, situé aux abords de Valence (station de métro El Palmaret, ligne 3 ou ligne 70 d’autobus). Arrivé au village, on a le choix parmi une quantité impressionnante d’horchaterías, où l’on trouve un produit d’une grande qualité.

A savoir sur la horchata

Il existe un Conseil de régulation de l’appellation d’origine de la Communauté autonome de Valence.

On trouve depuis quelques années, dans certains hypermarchés, des bouteilles d’horchata industrielle, d’une authenticité douteuse : effectivement, dans leur composition entrent des ingrédients qui n’ont rien à y faire, comme les protéines de lait qui viennent remplacer en partie le jus de souchet car moins onéreuses, dans la marque la plus connue d’horchata industrielle, Chufi. Cela n’est pas sans conséquence sur le goût, comme on peut s’en douter, bien que ce type de pratique ait l’aval du Conseil de régulation de l’appellation d’origine.

Au Mexique, la horchata est à base de riz et on peut y adjoindre de la cannelle, du citron doux, des noix, des fraises ou de la vanille.

(Source, licence GFDL)