Sagonte (Sagunto)

SAGONTE (SAGUNTO)

Sagonte (en espagnol : Sagunto, en catalan et en valencien : Sagunt) est une ville de la Communauté autonome de Valence, située à l’est de l’Espagne, 25 km au nord de la ville de Valence. Sagonte (Sagunto) est un important centre historique de la peninsule ibérique, en plus de pôle industriel de la région.

Géographie de Sagonte (Sagunto)

Sagonte (Sagunto) se situe au cœur d’une comarque de la province de Valence, le Camp de Morvedre, située au nord de la province, au pied de la Sierra Calderona.

Sagonte (Sagunto) a une population d’environ 60 000 habitants répartis sur deux centres urbains :

  • 36 000 dans le quartier du Port (port sur la Méditerranée, developpé au XXe siècle, où se concentrent l’industrie et le tourisme, les principales sources de richesse de la municipalité)
  • 20 000 autour du centre historique (âgé de plus de vingt-cinq siècles, centre de la culture traditionnelle des agrumes).

Tourisme à Sagonte (Sagunto)

Le centre historique : dominé par le château-fort depuis lequel on peut voir le centre historique, le théâtre romain récemment restauré, la mer et la huerta, zone agricole plantée d’orangers.

Plages

  • Plage du Port de Sagonte
  • Plage de Almardà
  • Plage de Corinto-Malvarossa

Histoire de Sagonte (Sagunto)



Période pré-romaine
Les premières traces du passé de Sagonte (Sagunto) remontent à l’Age du bronze. Au Ve siècle av. J.-C., à l’époque des Ibères, ses habitants construisirent des murailles pour se protéger des dangers, ils absorbent les anciens villages et se nomment « Arse ».

Un grand développement culturel et économique s’ensuit, qu’avalise la fabrication de monnaie et des relations commerciales avec les Grecs et les Phéniciens mais aussi réveillant la rivalité avec les populations voisines, notamment celle de Teruel.

Deuxième guerre punique et romanisation
Cette croissance est freinée par le conflit qui éclate de la rivalité entre Carthage et Rome : Sagonte (Sagunto) prend le parti de la République romaine et l’armée carthaginoise, sous la direction d’Hannibal, en l’an 219 av. J.-C., détruit totalement Sagonte (Sagunto) après huit mois de siège et une résistance légendaire des habitants face à l’envahisseur.

Cet événement est à l’origine de la deuxième guerre punique puis, après la victoire des Romains, un nouveau processus d’expansion et de développement s’initie, Sagonte (Sagunto) s’appelle désormais Saguntum.

Moyen Age : période Hispano-arabe et Royaume de Valence
Une forte récession est provoquée par les invasions des Barbares : Vandales et Wisigoths, entre le Ve et le VIIe siècles.

Au VIIe siècle, l’invasion arabe provoque le dépeuplement de la région et de la péninsule. C’est à cette époque que son nom est à nouveau changé, Saguntum devient Morbiter, puis Murviedro (en espagnol) et Morverdre (ou Molvedre en catalan), nom conservé jusqu’en 1868 et qui dérivent toutes deux de muri veteres (« les vieux murs ») du Moyen Âge. Sous la domination musulmane, Sagonte (Sagunto) connaît une nouvelle splendeur qui mène à la construction de bains, de palais, d’une mosquée et d’écoles.

En l’an 1098, Sagonte (Sagunto) fut provisoirement prise par les chrétiens lors des campagnes du Cid Campeador, néanmoins la reconquête définitive se produisit en 1238, lorque Jacques Ier d’Aragon dit Le conquéreur, prend Sagonte (Sagunto) pour la couronne d’Aragon puis pour le royaume de Valence.

XVI-XIXe siècles
Sagonte (Sagunto) ayant une position militaire stratégique au centre du royaume d’Aragon et grâce à son château, subit de lourdes attaques à plusieurs reprises : par l’armée royale de Charles Quint lors de la guerre contre la Germanie valencienne (1515-1523), les armées bourboniennes lors de la guerre de Succession d’Espagne (1701-1714), la Guerre d’Espagne sous le Ier Empire (1808-1814) et les guerres Carlistes à plusieurs périodes du XIXe siècle.

En 1874, le pronunciamiento (coup d’État) du géneral Martínez Campos qui soulève les troupes positionnées à Sagonte (Sagunto), provoque la Restauration des bourbons sous la figure de Alphonse XII d’Espagne.

XX siècle
Au début du XXe siècle, une industrie sidérurgique se développe fortement, jusque dans les années 1980, date de la fermeture du dernier haut-fourneau, résultat de la crise économique et réorganisation industrielle de l’Espagne pour permettre son adhésion à la CEE.

Sagonte (Sagunto) est ensuite déclarée zone industrielle, ce qui favorise une plus grande diversification de son secteur productif (ciments, chimie) et une spécialisation du secteur sidéro-métallurgique attirant les investissements de grandes sociétés comme le groupe Arcelor ou le Thyssen Krupp.

Dès les années 60, Sagonte (Sagunto) profite de l’expansion de l’industrie touristique espagnole pour aménager son port et développer un nouveau centre urbain à environ 5 km de l’ancien.

(Source : Wikipedia, licence GFDL)

Les indispensables