Denia en Espagne, vous connaissez ? Photos, vidéo drone

Denia en Espagne (photo : Pipsta)

Dénia est une ville d’Espagne située sur la Costa Blanca, à 90 km de Valence, Alicante et Ibiza.
Si vous aimez la plage, vous aurez le choix grâce aux 20 km de plage de sable fin ou de criques rocheuses.

Gastronomie à Dénia

En cuisine, on retrouvera beaucoup de recettes à base de riz, de poisson ou de crustacés, sans oublier bien sûr, la très réputée « Gamba de Dénia » (crevette rose). On trouvera aussi quelques surprenants poulpes séchés.

Fêtes à Dénia

Parmi les principales festivités, on compte les Falles, les feux de la Saint Jean (Focs de Sant Joan), la fête des Maures et Chrétiens (Moros i Cristians) et la fête des taureaux à la mer (Bous a la Mar).

Des quartiers typiques à connaître

  • Quartier Barri baix La mar (Quartier bas La mer)
  • C’est le quartier des pêcheurs de Dénia. Sa configuration actuelle date du XVIe siècle. Ce quartier ne possède pas de grands édifices, mis à part celui des « Drassanes », antiques arsenaux datant de la fin du XVIe, début XVIIIe siècle, d’une grande sobriété et avec d’intéressantes arches elliptiques en pierres rustiques (de nos jours ce bâtiment a été transformé en hôtel).

    Le quartier bas La mer est très intéressant d’un point de vue architectural et a su conserver les caractéristiques typiques des quartiers de marins-pêcheurs méditerranéens.

    Une visite du Pati de la Creu, de la Place Sant Antoni, de la rue Sant Vicent, du pont et de l’esplanade Bellavista sont indispensables pour apprécier et profiter pleinement de l’ambiance unique du quartier.

  • Quartier Les Roques (« les rochers »)
  • Construit et développé tout au long du XIXe et XXe siècle, c’est un ensemble d’habitations à l’architecture typiquement méditerranéenne avec ses maisons blanches et simples. À visiter : les rues Hospital, Sant Francesc, Sant Cristòfol, Guant et Salt.

    Ce quartier est situé à proximité du château et se distingue par ses maisons basses et ses rues étroites.

  • Quartier rue Cavallers, Major et adjacentes
  • La rue Cavallers et la rue Major, San José et Loreto conservent un intéressant ensemble de maisons construites à la fin du XVIIIe et durant le XIXe siècle, en relation avec la richesse et la bourgeoisie qu’engendra la production de raisin sec. On y trouvera le musée d’ethnologie, un couvent et l’église de Notre-Dame-de-Loreto.

Photos de Dénia

En Denia Denia Denia Playa de Denia

Denia Tiles, Punta de los Molinos Denia (Alicante) calma en la mar #1 de marines i olivars

Le château de Dénia

Le château a fortement influencé la topographie de la vieille ville.
Construit à l’époque islamique, entre le XIe et le XIIe siècle, l’intérêt primordial de ce site réside dans ses adaptations successives aux nécessités, tant historiques que religieuses.

De nos jours, le château, axe essentiel et emblématique de Dénia, bénéficie des travaux nécessaires à sa conservation et à sa restauration, tout en servant de cadre à des programmations culturelles.

Quelques musées à Dénia

  • Musée archéologique
  • Il présente l’évolution historique de la ville, de ses origines jusqu’au XVIIIe siècle (autour de 4 époques principales : ibère, romaine, musulmane et chrétienne).

  • Musée d’ethnologie
  • Il présente l’évolution de Dénia au XIXe siècle, période de splendeur et de prospérité grâce au commerce du raisin sec. D’anciennes photos, des ustensiles, des objets d’art, entre autres choses témoignent de ce que fut la ville et ses coutumes aujourd’hui disparues mais néanmoins présentes dans les mémoires.

  • Musée du jouet
  • Le musée offre un échantillon représentatif de la production de jouets à Dénia, depuis ses débuts en 1904 jusqu’aux années soixante. En 1904 la première entreprise de jouets à Dénia axe toute sa production sur le jouet en fer-blanc lithographié grâce aux modèles et machines importés d’Allemagne.

Quels autres endroits visiter à Dénia ?

  • Les églises : l’église de l’Asumpció, L’église de Sant Antoni, Couvent et église Nostra Senyora de Loreto et Eglise de Sant Mateù Apostol.
  • Les ermitages : Santa Llúcia (XVe siècle), Sant Joan (le plus grand), Santa Paula, Ermitage et antre du Pare Pere et Jesus Pobre Hermitage (XVIIe et XVIIIe siècle).
  • Gisement de l’Almadrava : en période estivale vous pourrez visiter des gisements de l’époque romaine et des vestiges d’art impérial sur la plage de l’Almadrava au niveau du km 6,5 de la route de Las Marinas.

Vidéo de Javea, Dénia et Moraira depuis un drone

Découvrez le marché médiéval de Castellon de la Plana

ESPAGNE MEDIEVALE (Photo : ArquerosVillena)

A 1h de route de Valence en Espagne, ne manquez pas le marché médiéval de Castellon de la Plana (Communauté Valencienne).

Devenu une manifestation incontournable, le défilé d’ouverture est particulièrement intéressant à voir.

Composé d’environ 80 exposants, on trouve tous types d’artisanats, produits d’alimentation et de restauration, spectacles, démonstrations et ateliers, musique, danse et défilés tout ceci dans une ambiance médiévale.

Si vous êtes en séjour à Valence, pensez à utiliser une voiture de location pour vous rendre à ce marché médiéval avec plus de facilité.

Où et quand ?
Le marché médiéval de Castellon de la Plana se déroule du 6 au 9 décembre 2012 Calle Mayor, Calle Caballeros et Plaza de las Aulas de Castellón.

Pour l’hébergement, vous pouvez opter pour la location en Espagne ou tout simplement pour un hôtel en Espagne.

Recette paella

Ingrédients pour une paella pour 6/8 personnes

RECETTE DE LA PAELLA (Photo : Alegria De La Huerta)

  • 400g de riz
  • 500g de calamars
  • 1 litre de moules
  • 12 langoustines
  • 200g de chorizo
  • 1 poulet
  • 500g de petits pois écossés cuits
  • 4 gousses d’ail
  • 4 poivrons verts
  • 6 tomates
  • 1/2 verre d’huile d’olive
  • 1 paquet de safran
  • sel, poivre, poivre de cayenne

Recette de la paëlla

  • Découpez le poulet en morceaux.
  • Dans la poêle, faites chauffer l’huile et mettez les morceaux à dorer. Incorporez les calamars nettoyés, lavés, coupés en rondelles, le chorizo coupé en tranches, l’ail épluché et haché, laissez cuire doucement.
  • Faites griller les poivrons de tous côtés, épluchez-les, ôtez leur graines, coupez-les en petits dés et ajoutez-les dans la poêle.
  • Mélangez la préparation avec une cuillère en bois.
  • Pelez, épépinez, coupez les tomates en morceaux.
  • Ajoutez-les dans la pôele, remuez.
  • Mouillez avec 1 litre d’eau tiède, mélangez.
  • Salez, poivrez et laissez cuire 15 minutes.
  • Dans une casserole, mettez les moules soigneusement brosées et lavées, faites les ouvrir sur feu vif.
  • Faites cuire les langoustines cinq minutes dans de l’eau bouillante salée.
  • Versez le riz bien essuyé dans la poêle, mettez le safran, les langoustines, les moules, laissez cuire 20 minutes.
  • Incorporez les petits pois, mélangez délicatement et servez dans la poêle.

Boissons conseillées
Tavel, Côtes de Provence, Sancerre. Source : aufeminin.com

Recette de la paëlla en vidéo

La paella (du catalan paella, « poêle » en français) est un plat d’origine valencienne, qui tire son nom de la grande poêle qui sert à la cuisiner.

Recette de la paella en vidéo par le chef José María :

Ingrédients pour réaliser cette recette de paella :

  • Huile d’olive : 20 ml
  • Lard : 50 g
  • Oignon : 1 petit
  • Piment rouge moyen
  • Sel et poivre
  • Poulet 250 g
  • Calmars : 2
  • Crevettes : 50 g
  • Grosses crevettes
  • Coquilles Saint-Jacques : 20 g
  • Coques : 30 g
  • Moules 200 g
  • Riz : 100 g
  • Bouillon de légumes
  • Curcuma
  • Pois

Le plus connu des plats de la cuisine espagnole naquit voici des siècles dans les campagnes de Valence (d’ailleurs c’est par ici si vous vous demandez que voir et visiter à Valence) et c’est le riz des marais voisins de l’Albufera que les paysans de la région apprirent à accomoder à leur manière.

Il existe aujourd’hui presque autant de recettes de paellas que de villages en Espagne. Mais les Valenciens dénient à toute autre préparation que la leur le droit de s’appeler paella valenciana (ou riz « à la paella », puisque ce mot désigne seulement la poêle en fer à deux anses qui sert à la cuisson).

Dans celle-ci, la vraie, il ne saurait y avoir comme viandes que du poulet, du lapin et (ou) du canard, que l’on fait dorer avec de l’huile d’olive. Il faut ensuite ajouter de la tomate, des baquetes (escargots des champs), des ferradures (haricots verts) quelques tavelles (haricots frais en grain) et du piment.

PAELLA

C’est le moment de verser l’eau dans laquelle tout va bouillir jusqu’à cuisson des légumes. Un peu de safran (en brins). Du riz, enfin, qui doit cuire jusqu’à absorption de l’eau. La coloration jaune du riz provient du safran. Rien de commun entre cette recette et les prétendues paellas, aussi somtueuses soient-elles, où s’entremêlent viandes et poissons, fruits de mer, et cochonailles. Il ne s’agit alors que de « riz » à ceci ou à cela.

La paella (mais pas la valencienne !) peut être soit à base de viandes blanches, de volaille, de lapin, de saucisse : chorizo ou encore de poisson ou de fruits de mer comme le calamar, moules, gambas ou peut offrir de multiples combinaisons.

Ce plat était à l’origine un plat populaire dont la recette variait en fonction des ingrédients à disposition.

Il est triste de constater qu’à Séville (d’ailleurs profitez-en pour visiter Séville !) ce plat somptueux est de moins en moins servi comme un plat gastronomique dans les restaurants de la ville mais seulement sous la forme d’un produit d’usine peu goûteux, congelé et commercialisé sous le label Paellador, qui privilégie les portions individuelles et qui n’a rien de commun avec le savoir-faire de la cuisine espagnole.

Cette mondialisation de la cuisine concerne également d’autres spécialités, comme par exemple la fabada asturiana ou le cocido madrileño commercialisés sous le label La Tila.

Remarque

Contrairement à certaines habitudes, ne jamais mettre d’oignons dans la paella. Il s’agit d’un riz dit « sec » : en fin de cuisson les grains de riz doivent rester détachés les uns des autres, or l’oignon ne permet pas d’obtenir ce résultat.

Record Guinness

Le 2 octobre 2001 à Valence (Espagne) fut cuisinée la paella la plus grande du monde, record qui depuis reste enregistré dans le livre Guinness des records. Elle fut réalisée dans les poêles géantes pour plus de 110 000 convives.

Alors si l’envie vous prend de déguster une paëlla authentique, pourquoi ne pas en profiter lors de vos prochaines vacances en Espagne ?

Vous trouverez des hôtels pas chers à moins que vous ne préfériez opter pour la location en Espagne ou toute autre forme d’hébergement pas cher.

A noter que des vols pour l’Espagne sont proposés toute l’année et depuis de nombreuses villes de France, de Belgique et d’ailleurs. Autant en profiter !

Variétés de paella

  • Paella aux fruits de mer (paella de mariscos) :
    Paella aux fruits de mer
  • Paella de Valence (paella valenciana) :
    Paella de Valence
  • Paella au riz noir (paella de arroz negro) :
    Paella au riz noir
  • Riz avec croûte (Arroz con crosta (ou costra)) :
    Riz avec croûte

Correspondance diamètre de la paella (ustensile)/nombre de personnes (à titre indicatif )

  • 20 cm, 22 cm, 24 cm : une personne
  • 26 cm : deux personnes
  • 28 cm : trois personnes
  • 30 cm : quatre personnes
  • 32 cm : cinq personnes
  • 34 cm : six personnes
  • 36 cm : sept personnes
  • 38 cm : huit personnes
  • 40 cm : neuf personnes
  • 42 cm : dix personnes
  • 46 cm : douze personnes
  • 50 cm : quatorze personnes
  • 55 cm : seize personnes
  • 60 cm : vingt personnes
  • 65 cm : vingt-deux personnes
  • 70 cm : vingt-cinq personnes
  • 80 cm : quarante personnes
  • 90 cm : quatre-vingt-dix personnes
  • 100 cm : quatre-vingt-cinq personnes
  • 115 cm : cent vingt personnes
  • 130 cm : deux cents personnes (Source)

Assister à un concours de paëlla en Espagne, c’est l’occasion de déguster des paellas durant votre séjour en Espagne !

Concours de paella

Participez à un concours de paëlla en Espagne, l’occasion de déguster des paellas durant votre séjour en Espagne !

Chaque année, un grand concours de paella est réalisé au mois de mars à Valence, en Espagne, là où la paella serait née.

Pour ce concours de paella, les participants sont des salariés d’entreprises du secteur logistique invitées à montrer leur talent culinaire.

Le concours commence à 14h avec la traditonnelle Mascletà (petits feux d’artifices dont le but est de faire du bruit)

Plus de 200 paellas furent ainsi cuisinées pour les plus de 4000 participants qui attendaient avec impatience leur part de paella.

Concours de paëlla en France

  • Maugio Carnon (près de Montpellier) : La Romeria del Encuentro aura lieu les 1er, 2 et 3 juin 2012.

Recette horchata

La horchata de chufa (orgeat de souchet, orxata de xufa en catalan et en valencien) est une boisson sucrée à base de jus de souchet. Ce lait végétal est typique de la région de Valence, en Espagne, où il est très populaire. Servie glacée, parfois avec de la glace pilée (granizado), l’horchata est non seulement rafraîchissante mais aussi très nutritive. Elle se déguste traditionnellement avec des petits pains appelés fartons.

HORCHATA (Photo : roboppy)

La horchata désigne génériquement plusieurs types de boissons à base de produits végétaux (souchet, orge, amandes ou riz). L’horchata de chufa provient historiquement de la présence musulmane à Valence.

Préparation de la horchata

L’élaboration de la horchata commence par le lavage du tubercule que l’on porte ensuite au moulin afin de l’écraser (on y ajoute trois litres d’eau par kilogramme de souchet).

On laisse la pâte ainsi obtenue macérer un temps, puis on la presse et on la filtre plusieurs fois en la mélangeant à deux litres d’eau par kilogramme de souchet.

Le processus s’achève par l’adjonction de 100 à 150 grammes de sucre par litre de lait et un ultime filtrage.

Étymologie

Le terme horchata désigne en espagnol plusieurs types de boissons à base de produits végétaux (souchet, orge, amandes ou riz).

Le nom serait dérivé de ordiata, ordi signifiant « orge » en catalan (à comparer avec le mot orgeat).

Selon une légende, le nom serait dû à Jacques Ier d’Aragon qui aurait répondu Açò es or, xata (« Ceci est de l’or, fillette ») à une fille qui lui offrit cette boisson.

[asa espagne]2732893307[/asa]

Histoire

Divers auteurs perses et arabes mentionnent les vertus digestives, diurétiques et désinfectantes de la préparation médicinale obtenue à partir du souchet, cultivé depuis la plus haute antiquité dans le monde arabe, notamment dans la région du Chouf, au Soudan. On a également retrouvé des vases de souchet dans les tombes des pharaons d’Égypte.

Les premières traces de production de la horchata de chufa remontent au VIIIe siècle, lorsque les Arabes introduisirent la culture du souchet dans la région de Valence, dont le sol sableux et le climat ensoleillé constituaient un terrain idéal.

Information nutritionnelle

La horchata est riche en minéraux (phosphore, calcium, magnésium, fer) et en vitamines (en particulier les vitamines C et E). Elle contient également de nombreux enzymes qui facilitent la digestion. Sa haute valeur énergétique (100Kcal/100g) en fait une bonne boisson énergétique. Elle ne contient pas de lactose, de sodium, de caséine ni de gluten.

Tourisme

Un lieu particulièrement propice à la dégustation de la horchata est le village d’Alboraya, situé aux abords de Valence (station de métro El Palmaret, ligne 3 ou ligne 70 d’autobus). Arrivé au village, on a le choix parmi une quantité impressionnante d’horchaterías, où l’on trouve un produit d’une grande qualité.

A savoir sur la horchata

Il existe un Conseil de régulation de l’appellation d’origine de la Communauté autonome de Valence.

On trouve depuis quelques années, dans certains hypermarchés, des bouteilles d’horchata industrielle, d’une authenticité douteuse : effectivement, dans leur composition entrent des ingrédients qui n’ont rien à y faire, comme les protéines de lait qui viennent remplacer en partie le jus de souchet car moins onéreuses, dans la marque la plus connue d’horchata industrielle, Chufi. Cela n’est pas sans conséquence sur le goût, comme on peut s’en douter, bien que ce type de pratique ait l’aval du Conseil de régulation de l’appellation d’origine.

Au Mexique, la horchata est à base de riz et on peut y adjoindre de la cannelle, du citron doux, des noix, des fraises ou de la vanille.

(Source, licence GFDL)