Recette horchata

La horchata de chufa (orgeat de souchet, orxata de xufa en catalan et en valencien) est une boisson sucrée à base de jus de souchet. Ce lait végétal est typique de la région de Valence, en Espagne, où il est très populaire. Servie glacée, parfois avec de la glace pilée (granizado), l’horchata est non seulement rafraîchissante mais aussi très nutritive. Elle se déguste traditionnellement avec des petits pains appelés fartons.

HORCHATA (Photo : roboppy)

La horchata désigne génériquement plusieurs types de boissons à base de produits végétaux (souchet, orge, amandes ou riz). L’horchata de chufa provient historiquement de la présence musulmane à Valence.

Préparation de la horchata

L’élaboration de la horchata commence par le lavage du tubercule que l’on porte ensuite au moulin afin de l’écraser (on y ajoute trois litres d’eau par kilogramme de souchet).

On laisse la pâte ainsi obtenue macérer un temps, puis on la presse et on la filtre plusieurs fois en la mélangeant à deux litres d’eau par kilogramme de souchet.

Le processus s’achève par l’adjonction de 100 à 150 grammes de sucre par litre de lait et un ultime filtrage.

Étymologie

Le terme horchata désigne en espagnol plusieurs types de boissons à base de produits végétaux (souchet, orge, amandes ou riz).

Le nom serait dérivé de ordiata, ordi signifiant “orge” en catalan (à comparer avec le mot orgeat).

Selon une légende, le nom serait dû à Jacques Ier d’Aragon qui aurait répondu Açò es or, xata (“Ceci est de l’or, fillette”) à une fille qui lui offrit cette boisson.

[asa espagne]2732893307[/asa]

Histoire

Divers auteurs perses et arabes mentionnent les vertus digestives, diurétiques et désinfectantes de la préparation médicinale obtenue à partir du souchet, cultivé depuis la plus haute antiquité dans le monde arabe, notamment dans la région du Chouf, au Soudan. On a également retrouvé des vases de souchet dans les tombes des pharaons d’Égypte.

Les premières traces de production de la horchata de chufa remontent au VIIIe siècle, lorsque les Arabes introduisirent la culture du souchet dans la région de Valence, dont le sol sableux et le climat ensoleillé constituaient un terrain idéal.

Information nutritionnelle

La horchata est riche en minéraux (phosphore, calcium, magnésium, fer) et en vitamines (en particulier les vitamines C et E). Elle contient également de nombreux enzymes qui facilitent la digestion. Sa haute valeur énergétique (100Kcal/100g) en fait une bonne boisson énergétique. Elle ne contient pas de lactose, de sodium, de caséine ni de gluten.

Tourisme

Un lieu particulièrement propice à la dégustation de la horchata est le village d’Alboraya, situé aux abords de Valence (station de métro El Palmaret, ligne 3 ou ligne 70 d’autobus). Arrivé au village, on a le choix parmi une quantité impressionnante d’horchaterías, où l’on trouve un produit d’une grande qualité.

A savoir sur la horchata

Il existe un Conseil de régulation de l’appellation d’origine de la Communauté autonome de Valence.

On trouve depuis quelques années, dans certains hypermarchés, des bouteilles d’horchata industrielle, d’une authenticité douteuse : effectivement, dans leur composition entrent des ingrédients qui n’ont rien à y faire, comme les protéines de lait qui viennent remplacer en partie le jus de souchet car moins onéreuses, dans la marque la plus connue d’horchata industrielle, Chufi. Cela n’est pas sans conséquence sur le goût, comme on peut s’en douter, bien que ce type de pratique ait l’aval du Conseil de régulation de l’appellation d’origine.

Au Mexique, la horchata est à base de riz et on peut y adjoindre de la cannelle, du citron doux, des noix, des fraises ou de la vanille.

(Source, licence GFDL)

Plages naturistes Valence

Plage Naturiste Serradal (Alcalà De Xivert – Alcossebre)

PLAGE NATURISTE SERRADAL (ALCALÀ DE XIVERT - ALCOSSEBRE)

  • Plage ouverte et tranquille, formée de galets en surface, pour prendre le soleil, et de sable fin au fond de mer, très confortable pour le bain.
  • Longueur : 1000 mètres.
  • Largeur : 10 mètres.

Plage Naturiste Tres Playas (Alcalà De Xivert – Alcossebre)

PLAGE NATURISTE TRES PLAYAS (ALCALÀ DE XIVERT - ALCOSSEBRE)

  • C’est un ensemble de trois petites baies sauvegardées par des structures rocheuses qui les isolent visuellement de son entourage. C’est un bon endroit pour la pêche, et l’on y pratique souvent le nudisme.
  • Longueur : 150 mètres.
  • Largeur : 15 mètres.
  • Taux occupation : moyen.

Plage Naturiste La Solsida (La Altea)

  • Entre les falaises de la côte nord d’Altea, se succèdent de belles criques dont l’accès est difficile. La Solsida est une baie retirée naturelle très appreciée par les nudistes. Pour y accéder il faut parcourir une distance à travers un chemin rocheux.
  • Longueur : 50 mètres.

Plage Naturiste La Ribera De Cabanes (Cabanes)

PLAGE NATURISTE LA RIBERA DE CABANES (CABANES)

  • C’est une ample plage vierge et naturelle dont l’environnement est marqué par l’important marais du Parc Naturel de El Prat de Cabanes – Torreblanca. Le sable est fin et blanc, et se combine à des sectuers de gravier oú l’on pratique le nudisme, surtout dans la zone dite le Cuartel Vel.
  • Longueur : 6500 mètres.
  • Largeur : 28 mètres.

Plage Naturiste La Cala (Dénia)

  • Petite et intime crique utilisée comme plage naturiste. La beauté des couleurs que prend l’eau est surprenante. Elle se situe à la fin de la zone connue comme Las Rotas, et on y accède par un escalier étroit en pente.
  • Longueur : 180 mètres.
  • Largeur : 20 mètres.
  • Taux d’occupation : faible.

Plage Naturiste Les Rotes (Dénia)

PLAGE NATURISTE LES ROTES (DÉNIA)

  • À partir de la crique de la Marineta Cassiana, la côte change, elle devient plus abrupte, exubérante et attrayante. Dans cette zone dite “les Rotes” se suivent des petites criques, où l’eau est de couleur turquoise, dans une ambiance marquée par la présence du Parc Naturel du Montgó. L’eau est idoine pour la plongée sous-marine. Accéder à ces baies par mer peut être une expérience inoubliable. Les criques de El Trampolí, Punta Negra et Arenetes sont dans cette zone.
  • Longueur : 4200 mètres.
  • Largeur : 17 mètres.
  • Taux d’occupation : moyen.

Plage Naturiste El Carabassi (Elx/Elche)

PLAGE NATURISTE EL CARABASSI (ELX/ELCHE)

  • Il s’agit d’une plage vierge, sur le flanc de la montagne de même nom, où se trouvent les salines et marais de Els Bassats et Clot de Galvany. Une végétation basse et une faune typiques des salines entourent cette plage, et font d’elle un lieu tranquille, où l’on pratique le nudisme. Ce secteur est considéré comme zone de protection écologique.
  • Longueur : 2660 mètres.
  • Largeur : 80 mètres.
  • Taux d’occupation : moyen.

Plage Naturiste D’ahuir (Gandia)

PLAGE NATURISTE D\'AHUIR (GANDIA)

  • Cette plage située à l’extremité nord de la municipalité est formée par deux kilomètres de sable fin et doré, entourée de dunes qui lui donnent un aspect très naturel. C’est un plage où l’on pratique le nudisme.
  • Longueur : 2000 mètres.
  • Largeur : 120 mètres.

Plage Naturiste L’esparrello (La Vila Joiosa/Villajoyosa)

PLAGE NATURISTE L\'ESPARRELLO (LA VILA JOIOSA/VILLAJOYOSA)

  • Petite crique aux eaux transparentes, située au pied d’une falaise à presque deux kilomètres du centre urbain en direction d’Alicante par la N-332. Ce coin tranquille est idéal pour la pratique de la pêche et de la plongée et l’on peut aussi y pratiquer le nudisme.
  • Longueur : 100 mètres.

Plage Naturiste Raco Del Conill (La Vila Joiosa/Villajoyosa)

PLAGE NATURISTE RACO DEL CONILL (LA VILA JOIOSA/VILLAJOYOSA)

  • Petite crique silencieuse d’une grande beauté, à l’abri des montagnes. D’accès difficile par sa situation même, elle se trouve à trois kilomètres environ du centre urbain en direction de Benidorm. Idéale pour la pratique de la pêche et de la plongée. Nudisme possible.
  • Longueur : 100 mètres.

Plage Naturiste Les Platgetes (Oropesa Del Mar/Orpesa)

PLAGE NATURISTE LES PLATGETES (OROPESA DEL MAR/ORPESA)

  • À partir du port sportif se succède une côte scarpée et touffue, oú se trouvent quelques petites criques d’accès difficile, dont Les platgetes sont les dernières. Ces deux baies fermées, sont situées dans une ambiance tranquille de zones urbanisées à logis unifamilliers et villas. Il existe un secteur nudiste près de la voie ferrée de Oropesa.
  • Longueur : 450 mètres.
  • Largeur : 20 mètres.
  • Taux d’occupation : moyen.

Plage Naturiste Corinto-Malvarrosa (Sagunt/Sagunto)

PLAGE NATURISTE CORINTO-MALVARROSA (SAGUNT/SAGUNTO)

  • À l’extrème nord de la municipalité de Sagunto, cette plage tranquille est un mélange de sable fin et gros, fermée par un cordon de dunes où poussent de nombreuses plantes méditerranéennes. Idéale pour ceux qui préfèrent se baigner sans agglomérations.
  • Longueur : 2200 mètres.
  • Largeur : 75 mètres.
  • Taux d’occupation : moyen.

Plage Naturiste La Gola (Santa Pola)

PLAGE NATURISTE LA GOLA (SANTA POLA)

  • Son accès est possible uniquement à pied en partant de la plage del Pinet ou Tamarit. Elle se trouve à côté du parc naturel de las Salinas de Santa Pola. C’est une plage naturelle, d’eaux limpides et sable fin.
  • Longueur : 1710 mètres.
  • Largeur : 10 mètres.

Plage Naturiste Ambolo (Xàbia/Jávea)

PLAGE NATURISTE AMBOLO (XÀBIA/JÁVEA)

  • C’est une minuscule baie naturelle, d’eau transparente, située au sud du Cap de la Nao face à laquelle émerge l’impressionnante île du Découvreur. Aux bains solitaires s’ajoute l’intêret sous – marin des prairies d’algues “poseidonia” qui poussent au fond marin.
  • Longueur : 80 mètres.
  • Largeur : 6 mètres.

Vinaros (Vinaroz)

Vinaros (Vinaroz) (Photo : Rüdis Fotos)

Vinaròs (nom valencien, Vinaroz en castillan) est une commune au nord de la communauté valencienne en Espagne. Elle appartient à la province de Castellón. Elle a 22 113 habitants et elle est le chef-lieu de sa comarque, le Baix Maestrat (Bajo Maeztrazgo en castillan).

Monuments de Vinaròs

Monuments religieux

Églises

  • L’église principale du village est l’église archipresbytérale de l’Assomption (dans l’ évêché de Tortosa). C’est un édifice, mélange de gothique et de style renaissance. Il a été classé Monumento Histórico-Artístico en 1978. Le plan est constitué d’une nef unique avec des chapelles latérales entre les contreforts. L’église est couverte par une coupole sur tambour, couronnée par une lanterne, qui est soutenue par quatre arcs. La façade avec un beau portail baroque, (XVIe siècle) mérite à lui-seul une visite.
  • L’église de Sant Agustí, à côté du marché -comprend l’église fermée au culte et actuellement transformée en Auditorium Municipal- et la chapelle Santa Victoria, que accueille les dépendances du Musée Municipal. L’édifice date du XVIIIe siècle et est de style baroque, avec un plan en croix latine et des chapelles latérales.
  • L’église de Santa Magdalena, de construction plus récente, toute blanche.

Ermitages

  • Le plus remarquable, l’ermitage de Sant Sebastià, patron de la cité (construction ancienne, peint tout en blanc, à côté d’une petite tour d’où on a une ample vue tout autour). Sous une grande croix sont les restes d’un village ibérique.
  • Il y a également l’ermitage de Sant Gregori, à côté du Cimetière municipal.

Monuments civils

  • Les restes du village ibérique ( VIIe à Ier siècles av.J.C.). Ils se trouvent sous une grande Croix, à proximité de l’Ermitage.
  • La mairie (XVIIe siècle).
  • L’édifice du Mercat Municipal (XXe siècle). Sa constructin commença en 1928, sur le terrain qu’ocupait un ancien couvent agustin.
  • La Plaça de Bous (Place de corridas). C’est la place construite près de la mer.
  • Le monument à Costa i Borràs.

[asa espagne]2061007619[/asa]

Fêtes de Vinaròs

Vinaròs est un village très festif. Durant toute l’année s’y célèbrent quantité de fêtes :

A la Saint Antoine, pendant le “Ball de Dimonis”, on fait des feux de joie sur la plage et dans le village ainsi qu’à l’ermitage. Sant Sebastià est l’objet d’une grande dévotion populaire et, le 20 janvier, l’ermitage se remplit de gens pour le pèlerinage annuel. Le “Carnaval de Vinaròs“, chaque année, est très fameux. Pendant la Semaine Sainte se déroulent des processions. En juin, viennent les fêtes et foire de Saint Jean et Saint Pierre, plus tard les fêtes del Llagostí (en réalité, tout l’été est une fête à Vinaròs).

Géographie de Vinaròs

Vinaròs se trouve sur la côte méditerranéenne (Costa del Azahar) au sud de l’embouchure de la rivière Sénia ; elle est la commune côtière la plus septentrionale du Pays Valencien. Vinaròs est située à mi-chemin entre Valence-Castellón et Tarragone-Barcelone ; elle est desservie par la route nationale 340 et l’autoroute AP-7 ; elle est le terminal de la route nationale 232 qui passe par Saragosse-Alcanyís-Morella-Vinaròs. Elle dispose également d’une gare pour la ligne du Corridor Méditerranéen (Barcelone – Valence). Enfin une ligne maritime relie Vinaròs aux Iles Baléares.

Le climat méditerranéen de Vinaròs est doux l’hiver et chaud et sec l’été (voir la météo de Vinaros).

Localités limitrophes de Vinaròs

Le territoire de Vinaròs confronte les localités suivantes : San Jorge, Cálig, Benicarló (toutes dans la province de Castellón), Alcanar et Ulldecona (toutes deux dans la province de Tarragone).

Économie de Vinaròs

La culture des vignes était la principale source de richesse de Vinaròs mais le philloxéra les a détruites ; les vignes sont remplacées par les carroubiers, les oliviers et les amandiers et depuis quelques décades par les orangers.

Le port de pêche de Vinaròs joue un rôle important. On notera également l’industrie du meuble.

Récemment, le tourisme de Vinaròs s’est developpé et est devenu un des axes de l’économie de Vinaròs.

Services de Vinaròs

Actuellement Vinaròs dispose d’un hôpital, d’une école de musique, de deux collèges, d’une caserne de la Guardia Civil

Personnages célèbres de Vinaròs

  • Borrás Jarque. Ecrivain né à Vinaroz qui a écrit la “Història de Vinaròs“, considérée comme une référence.
  • Louis-Joseph de Vendôme (Paris, 1654 – Vinaroz, 1712). Maréchal des armées des Bourbons pendant la Guerre de Succession, est mort à Vinaròs (selon ce qui se dit, d’une indigestion de crevettes et de coquillages).
  • Wenceslao Ayguals de Izco (Vinaròs, 1801 – Madrid, 1875). Quoiqu’il soit reconnu fondamentalement pour son travail de romancier, il fut également un personnage fortement impliqué dans différentes actions, tant culturelles que politiques, de la cité.
  • Josep Doménech Costa i Borràs (Vinaròs, 1805 – ?)
  • Leopoldo Querol (Vinaròs, 1899 – Benicasim, 1985). Pianiste et professeur du Conservatoire National de Musique.
  • Carles Santos Ventura (Vinaròs, 1940 – ). Compositeur né à Vinaròs.

(Source, licence GFDL)

Sagonte (Sagunto)

SAGONTE (SAGUNTO)

Sagonte (en espagnol : Sagunto, en catalan et en valencien : Sagunt) est une ville de la Communauté autonome de Valence, située à l’est de l’Espagne, 25 km au nord de la ville de Valence. Sagonte (Sagunto) est un important centre historique de la peninsule ibérique, en plus de pôle industriel de la région.

Géographie de Sagonte (Sagunto)

Sagonte (Sagunto) se situe au cœur d’une comarque de la province de Valence, le Camp de Morvedre, située au nord de la province, au pied de la Sierra Calderona.

Sagonte (Sagunto) a une population d’environ 60 000 habitants répartis sur deux centres urbains :

  • 36 000 dans le quartier du Port (port sur la Méditerranée, developpé au XXe siècle, où se concentrent l’industrie et le tourisme, les principales sources de richesse de la municipalité)
  • 20 000 autour du centre historique (âgé de plus de vingt-cinq siècles, centre de la culture traditionnelle des agrumes).

Tourisme à Sagonte (Sagunto)

Le centre historique : dominé par le château-fort depuis lequel on peut voir le centre historique, le théâtre romain récemment restauré, la mer et la huerta, zone agricole plantée d’orangers.

[asa espagne]2816102726[/asa]

Plages

  • Plage du Port de Sagonte
  • Plage de Almardà
  • Plage de Corinto-Malvarossa

Histoire de Sagonte (Sagunto)

Période pré-romaine
Les premières traces du passé de Sagonte (Sagunto) remontent à l’Age du bronze. Au Ve siècle av. J.-C., à l’époque des Ibères, ses habitants construisirent des murailles pour se protéger des dangers, ils absorbent les anciens villages et se nomment “Arse”.

Un grand développement culturel et économique s’ensuit, qu’avalise la fabrication de monnaie et des relations commerciales avec les Grecs et les Phéniciens mais aussi réveillant la rivalité avec les populations voisines, notamment celle de Teruel.

Deuxième guerre punique et romanisation
Cette croissance est freinée par le conflit qui éclate de la rivalité entre Carthage et Rome : Sagonte (Sagunto) prend le parti de la République romaine et l’armée carthaginoise, sous la direction d’Hannibal, en l’an 219 av. J.-C., détruit totalement Sagonte (Sagunto) après huit mois de siège et une résistance légendaire des habitants face à l’envahisseur.

Cet événement est à l’origine de la deuxième guerre punique puis, après la victoire des Romains, un nouveau processus d’expansion et de développement s’initie, Sagonte (Sagunto) s’appelle désormais Saguntum.

Moyen Age : période Hispano-arabe et Royaume de Valence
Une forte récession est provoquée par les invasions des Barbares : Vandales et Wisigoths, entre le Ve et le VIIe siècles.

Au VIIe siècle, l’invasion arabe provoque le dépeuplement de la région et de la péninsule. C’est à cette époque que son nom est à nouveau changé, Saguntum devient Morbiter, puis Murviedro (en espagnol) et Morverdre (ou Molvedre en catalan), nom conservé jusqu’en 1868 et qui dérivent toutes deux de muri veteres (“les vieux murs”) du Moyen Âge. Sous la domination musulmane, Sagonte (Sagunto) connaît une nouvelle splendeur qui mène à la construction de bains, de palais, d’une mosquée et d’écoles.

En l’an 1098, Sagonte (Sagunto) fut provisoirement prise par les chrétiens lors des campagnes du Cid Campeador, néanmoins la reconquête définitive se produisit en 1238, lorque Jacques Ier d’Aragon dit Le conquéreur, prend Sagonte (Sagunto) pour la couronne d’Aragon puis pour le royaume de Valence.

XVI-XIXe siècles
Sagonte (Sagunto) ayant une position militaire stratégique au centre du royaume d’Aragon et grâce à son château, subit de lourdes attaques à plusieurs reprises : par l’armée royale de Charles Quint lors de la guerre contre la Germanie valencienne (1515-1523), les armées bourboniennes lors de la guerre de Succession d’Espagne (1701-1714), la Guerre d’Espagne sous le Ier Empire (1808-1814) et les guerres Carlistes à plusieurs périodes du XIXe siècle.

En 1874, le pronunciamiento (coup d’État) du géneral Martínez Campos qui soulève les troupes positionnées à Sagonte (Sagunto), provoque la Restauration des bourbons sous la figure de Alphonse XII d’Espagne.

XX siècle
Au début du XXe siècle, une industrie sidérurgique se développe fortement, jusque dans les années 1980, date de la fermeture du dernier haut-fourneau, résultat de la crise économique et réorganisation industrielle de l’Espagne pour permettre son adhésion à la CEE.

[asa espagne]2061007619[/asa]

Sagonte (Sagunto) est ensuite déclarée zone industrielle, ce qui favorise une plus grande diversification de son secteur productif (ciments, chimie) et une spécialisation du secteur sidéro-métallurgique attirant les investissements de grandes sociétés comme le groupe Arcelor ou le Thyssen Krupp.

Dès les années 60, Sagonte (Sagunto) profite de l’expansion de l’industrie touristique espagnole pour aménager son port et développer un nouveau centre urbain à environ 5 km de l’ancien.

(Source : Wikipedia, licence GFDL)