Musée du flamenco (Séville)

Le musée du flamenco, à Séville, vous fera entrer dans le monde magique du flamenco, un musée à ne pas manquer si vous songez visiter Séville, si vous voulez en savoir plus sur la culture andalouse ou encore comprendre et expérimenter le flamenco.

Le musée du flamenco de Séville a été créé par Cristina Hoyos, une danseuses de flamenco de renom. Il possède trois étages et se cache dans le centre historique de Séville, entre deux monuments importants : la cathédrale gothique du XIVe sicèle et le Palais royal (Palacio Real) du Xe siècle et de style mudéjar.

Flamenco (Photo : kinalaya)

Le bâtiment où est situé le musée du flamenco est un très joli exemple architectural du XVIIIe siècle et comporte des galeries d’exposition et des lieux où des spectacles, cours de flamenco, chants et guitare sont proposés.

La journée, il est possible de se reposer en profitant d’un apéritif dans le patio central. Le soir, l’espace se transforme en un café chantant, prédécesseur des « tablao » d’aujourd’hui, ces sortes de cabarets où ont lieu des représentations de flamenco.

Cristina Hoyos a dansé dans des « tablaos » et théâtres partout dans le monde. Pendant vingt ans, elle fut la première danseuse de la compagnie d’Antonio Gades, chorégraphe et danseur flamenco de renom mort en 2004. Les prestations de Cristina Hoyos dans les films de Carlos Saura (Noces de sang, Carmen et L’Amour sorcier), ont inspiré des générations de passionnés du flamenco.

Informations pratiques :

  • Horaires du musée du flamenco de Séville : de 9h30 à 19h, du lundi au diimanche.
  • Prix : 10 euros (adultes), 8 euros (étudiants), 6 euros (enfants).
  • Adresse : Museo del Baile Flamenco, C/ Manuel Rojas Marcos 3, 41004 Séville (Espagne).
  • Plus d’informations sur le site officiel.

La nuit à Madrid : où boire un verre et sortir à Madrid ?

Dans quel quartier boire un verre et sortir à Madrid ? Quel que soit le quartier que vous choisirez, n’oubliez pas d’arriver assez tard : en Espagne il est rare de manger avant 21h et d’aller boire un verre avant 23h…

Gran Vía de Madrid (Photo : juanpol)

  • Malasaña et Chueca

    Le nord de la Gran Vía est l’endroit où se trouvent les lieux de la nuit madrilène. En remontant la rue Fuencarral depuis Gran Vía, Malasaña est à votre gauche et Chueca à votre droite. (Métros : Tribunal et Chueca)

    Malasaña est le lieu où vous trouverez de la musique alternative : indépendante, pop, rock et punk. Chueca est bien connu pour être le quartier gay mais tout le monde s’y retrouve pour se trémousser sur la dance music.

    Nombre de jeunes se rassemblent également sur la Plaza de Dos de Mayo pour boire de l’alcool bien que cela soit illégal sur la voie publique (c’est ce que l’on appelle le « botellón »).

    Pour Malasaña, vous trouverez les bars, autour de la rue San Vicente Ferrer, rue la Palma et rue de Velarde. Pour Chueca, il faudra aller dans la zone autour de la Plaza de Chueca.

  • La Latina

    Situé au métro du même nom, la vie nocturne du quartier La Latina est plutôt destiné aux trentenaires et quadragénaires. Beaucoup de bars à vins sont situés autour de la rue Cava Baja. Passez par le bar « La Solea » pour assister à des spectacles de flamenco intimistes.

  • Huertas

    Le quartier de Huertas (métros Antón Martín et Sol), faisant officiellement partie du Barrio de las Letras, offre un mélange de bars, restaurants et discothèques pour tous les âges. Plus vous vous rapprocherez de la Puerta del Sol, plus vous trouverez de touristes et… de Pubs irlandais.

  • Bajos de Argüelles

    Si la musique heavy metal est votre truc, osez vous aventurer là où peu de touristes viennent, dans la rue Andrés Mellado au métro Argüelles. Les bars sont peu chers et sympathiques et les clients enthousiastes. Profitez-en pour boire du « calimocho » (vin rouge et Cola-Cola), la boisson des fans de métal.

  • Callao

    Tout autour de Gran Vía, vers le métro Callao, vous trouverez plusieurs clubs gothiques. Les clients sont vêtus de noir, au style gothique donc mais tout le monde est le bienvenu. Le « Dark Hole » par exemple est situé au « Flamingo Club » au numéro 13 de la rue Mesonero Romanos (venir le samedi).