Plages naturistes à Grande Canarie (Canaries)

PLAGE ESPAGNE

Vous êtes un adepte du naturisme et vous recherchez des plages naturistes / nudistes en Espagne dans les Canaries ?

Voici la liste des criques et plages naturistes à Grande Canarie :

Plages nudistes à Arguineguín :

  • Plage Lomo Galeón (Arguineguín)
  • Plage del Molinero (Arguineguín)
  • Plage Medio Almud (Arguineguín, Mogán)

Plages nudistes à El Oasis :

  • Plage Las Meloneras (El Oasis, Arguineguín)
  • Plage Las Carpinteras (El Oasis, Arguineguín)

Plages nudistes à Maspalomas :

  • Playa del Inglés (Maspalomas, San Agustín)
  • Plage de Maspalomas (Maspalomas, San Agustín)
  • Plage Las Mujeres (Maspalomas, El Oasis)
  • Plage Montaña de Arena (Maspalomas, El Oasis)

Plages nudistes à Mogán :

  • Plage Tiritaña (Mogán)
  • Plage Taurito (Mogán)

Plage nudiste à Puerto Rico :

  • Plage Tauro (Puerto Rico, Mogán)

Plages nudistes à Tasarte :

  • Plage Los Secos (Tasarte)
  • Plage Ambar (Tasarte)
    Plage nudiste à Veneguera :

  • Plage Veneguera (Veneguera, Mogán)

Pour l’hébergement, vous pouvez opter pour la location dans les Canaries ou tout simplement pour un hôtel dans les Canaries.

Quelle est la différence entre le nudisme et le naturisme ?

Dans le naturisme, il s’agit de dépasser la simple nudité. Elle y reste primordiale mais est loin d’en être le seul caractère. Le respect de soi et d’autrui, la protection de la nature sont des valeurs d’une grande importance. Ces valeurs figurent formellement dans la définition internationale du naturisme (International Naturist Federation, 1974) (Source)

Et si vous jetiez d’ailleurs un oeil sur la météo des Canaries ?

Guide sur le naturisme aux Canaries

Guide naturisme aux Canaries : où aller ? Les plages, île par île
Guide naturisme aux Canaries : où aller ? Les plages, île par île

Randonnée pédestre à Grande Canarie

Randonnée en Espagne

Fruit de l’activité volcanique, randonner à Grande Canarie permet d’admirer des étendues vertes et des paysages marqués par les volcans. En hiver, les pics les plus hauts sont couverts de neige.

L’intérieur de Grande Canarie possède des paysages montagneux loin des zones très touristiques du sud comme Maspalomas ou Playa del Inglés.

Sauvage et impressionnante, cette partie de Grande Canarie est très verte à certains endroits et couverte de pins.

Vous pouvez visiter des villes et villages à l’histoire intéressante comme c’est le cas pour Artenara, Arucas, Moya, San Bartolomé de Tirajana, Santa Lucía, Tejeda ou encore Teror.

Beaucoup d’efforts ont été entrepris pour promouvoir le tourisme rural dans une île qui attire surtout pour la beauté de ses plages.

Dans cette optique, les grottes de Gáldar ont été restaurées, des chemins anciens furent réouverts (« Caminos Reales », dont certains sur le Chemin de Compostelle) et les accès au Pic de las Nieves facilités afin de se rendre au point culminant de Grande Canarie, à 1949 mètres.

Majoritairement facile d’accès, l’intérieur de Grande Canarie vous emmènera jusqu’au Pic de las Nieves.

Les vallées et ravins de l’île sont souvent recouverts de plantations de banane, sucre de canne ou de papaye.

On dénombre une trentaine de zones naturelles protégées sur l’île de Grande Canarie, d’où un vaste choix de chemins possibles pour les amoureux de randonnée pédestre d’autant que les signalisations sont en cours d’amélioration.

Des cartes de randonnées pédestres sont disponibles à l’office de tourisme de Grande Canarie.

Où faire une randonnée à Grande Canarie ?

La plupart des randonnées de Grande Canarie partent de Cruz de Tejeda vers Santa María de Guía et Artenara. Vous pouvez également parcourir les alentours de la jolie ville de Mogan. Les cyclistes apprécieront aussi les dénivelés de la région.

De nombreuses grottes sont présentes à l’intérieur de Grande Canarie comme la Cueva Grande ou les Cuevas del Pina près de San Bartolomé de Tirajana.

Beaucoup de guides recommandent d’explorer à pied Artenara, Tejeda, San Bartolomé et San Mateo sans manquer le magnifique parc naturel de Tamadaba et le pic le plus haut de l’île.

En septembre, vous pouvez également participer au Gran Canaria Walking Festival, un événement annuel qui propose des randonnées avec guide. (Plus d’infos).

Vous n’avez donc plus d’excuses pour ne pas passer vos prochaines vacances dans les Canaries 😉 Et si vous jetiez d’ailleurs un oeil sur la météo à San Bartolome de Tiraja, Grande Canarie ?

Pour l’hébergement, vous pouvez opter pour la location dans les Canaries ou tout simplement pour un hôtel dans les Canaries.

Découvrez Maspalomas en Espagne

Dunes de Maspalomas (Photo : weesam2010)

Dunes de Maspalomas (Photo : weesam2010)

Maspalomas est située à l’extrême sud de l’île de Grande Canarie, dans les Iles Canaries, en Espagne et est le principal point d’attraction touristique de l’île.

La ville appartient à la municipalité de San Bartolomé de Tirajana.

Non loin de Maspalomas se trouve l’autoroute GC-1, qui la relie à l’aéroport de Grande Canarie en 15 minutes, à Las Palmas de Gran Canaria en 25 minutes et à Puerto Rico en seulement 10 minutes.

Maspalomas est une grande ville touristique cosmopolite.

D’un autre côté, Monte León et Ayagaures, accueillent de grandes installations de loisirs comme des clubs de sport, des parcs thématiques, des jardins botaniques, etc.

Maspalomas est une destination où vous trouverez le soleil et la plage avec de nombreuses possibilités de loisirs comme des parcs d’attractions, des installations sportives (golf, plongée sous-marine, windsurf, parachute, football…) et une vie nocturne concentrée autour des centres commerciaux.

Cependant, ce qui attire le plus les touristes ce sont la plage de sable doré (la plus grande de l’île), son climat ensoleillé et son espace naturel comprenant des dunes, le lac et la palmeraie.

Phare de Maspalomas (Photo : f0ff0)

L’écosystème des dunes de Maspalomas est en danger d’extinction du fait du développement touristique de la région (avec la construction d’hôtels près des dunes) qui freine la regénération de la faune et la flore.

Maspalomas, comme toutes les destinations touristiques des Iles Canaries, accueille toute l’année des touristes espagnols, allemands, britaniques et scandinaves, attirés par le climat tempéré et stable.

Maspalomas attire également des touristes gays qui ont fait de la ville une destination phare du tourisme gay européen en hiver dans les années 80 et 90, surtout autour du centre commercial Yumbo Centrum. La gay pride de Maspalomas a généralement lieu au mois de mai.

Vidéo de Maspalomas

Enfin, outre le soleil et la plage, Maspalomas propose une offre culturelle avec le Festival international de danse contemporaine (MASDANZA) et l’université d’été internationale.

Vous trouverez aussi la « station spatiale de Maspalomas », gérée par la l’Institut national de technique aérospatiale (INTA) et située à San Bartolomé de Tirajana, à quelques kilomètres de Maspalomas. La station, dont le nom porte à confusion, s’occupe surtout du suivi et de la réception de données satellites.

Photos de Maspalomas

Lagune bij Maspalomas Cabalgata de Carnaval Maspalomas 2008 (13) Faro de Maspalomas, Gran Canaria, Espana

Maspalomas Villas Blancas, Maspalomas Atardecer en Maspalomas

La construction de Maspalomas a commencé durant les années 60 et prend son nom de la nomenclature géographique traditionnelle de la région (Dunes de Maspalomas, Phare de Maspalomas, Barranco de Maspalomas…) et de l’ancien village de Maspalomas qui représente aujourd’hui un petit groupe de maisons du quartier de San Fernando.

« Maspalomas Costa Canaria » est le nom de marque que diffuse la mairie et qui comprend tout le territoire côtier allant de l’aérodrome d’El Berriel jusqu’au port de Pasito Blanco.

Cela inclue les zones suivantes, d’est en ouest : Bahía Feliz, Playa del Águila, San Agustín, Playa del Inglés (la plage la plus connue et la plus fréquentée de Maspalomas), San Fernando de Maspalomas, Campo Internacional (à côté du club de golf), Oasis, Faro, Bellavista, Sonnenland, El Tablero, Meloneras, Pasito Blanco, El Salobre, Montaña La Data, Monte León et Ayagaures.

San Fernando de Maspalomas, Bellavista et El Tablero, situés en retrait de la côte, sont des lieux d’habitations pour les travailleurs des alentours. Les autres quartiers sont surtout touristiques ou mixtes (comme c’est le cas de la Playa del Inglés).