Justo Gallego, l’homme qui construit seul une cathédrale en Espagne

Justo Gallego, né en Espagne en 1925 est un maçon-architecte autodidacte.

Il construit seul une cathédrale en Espagne, dans la banlieue de Madrid, à Mejorada del Campo. Né d’une famille paysanne, il veut devenir prêtre mais atteint de la tuberculose, il ne peut poursuivre au séminaire. Il est soigné dans un couvent. Guéri après huit ans, il décide alors de consacrer sa vie à la construction d’une cathédrale.

Cathedral of Justo Gallego.JPG
CC BY-SA 3.0, Lien

Continuer la lecture de « Justo Gallego, l’homme qui construit seul une cathédrale en Espagne »

Ce sont les plus jolis phares d’Espagne, visitez-les !

Et si vous découvriez l’Espagne autrement ? A travers ses phares… Une visite pour toute la famille, parents, enfants et adolescents ou entre amis.

  • Phare de Chipiona (Cadix)

Faro-Chipiona-1080

En Andalousie, dans la province de Cadix, vous trouverez ce phare qui symbole la ville. Construit en 1867, il s’agit du plus haut phare d’Espagne, le 3e d’Europe et le 5e au niveau mondial. Allez-vous rater cette visite ? 😉

Torre de Hércules

La Corogne est une région espagnole qui pourrait être l’équivalent de la Bretagne en France. De son nom castillan « Torre de Hercules », ce phare, considéré comme le plus vieux du monde aurait été construit au 1er siècle après JC (Cependant, son revêtement extérieur est daté du 18e siècle.). Autre surprise : il est encore en service ! Il s’agit aujourd’hui d’un des symboles… phares 😉 de La Corogne.

C’est où ?

J’emporte une carte routière

Far Cap de Creus

Sur la Costa Brava, faites un détour pour voir ce phare qui propose une magnifique vue et qui a sert parfois de décors de tournage. A noter que ce phare est toujours en service.

C’est où ?

Far de Formentor.Faro de Formentor.

Un joli phare espagnol entouré de verdure. Posé sur une falaise de 188 mètres au-dessus du niveau de la mer, la visite de ce phare se mérite car l’accès n’y est pas très aisé.

277- FARO  DE CASTRO URDIALES (Cantabria)-HDR

Contrairement à beaucoup d’autres phares, celui-ci n’est pas isolé. Il fait partie d’un ensemble où l’on trouve même un château et une église gothique. D’ailleurs, le phare fut construit dans la chapelle du château…

C’est où ?

J’emporte une carte routière

  • Phare de Finisterre (La Corogne)

Faro de Finisterre

Finisterre.

Toujours à La Corogne, à 138 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce phare vous propose de superbes vues sur l’océan.

C’est où ?

  • Phare de Cabo Ortegal (La Corogne)

Faro Cabo Ortegal

Faro de Cabo Ortegal, Galicia.

Ajoutons à cette liste ce phare, également situé à La Corogne. Sa tour blanche et rouge fut construite en 1984.

C’est où ?

  • Phare de Cabo de Palos (Murcie)

00265 Cabo de Palos

Au sud-est de l’Espagne, ce phare du littoral de Carthagène à l’architecture singulière fut construit au XIXe siècle.

C’est où ?

J’emporte une carte routière

Cathédrale de Barcelone : son architecture et… ses oies !

Avant tout, ne confondez pas la cathédrale de Barcelone avec la fameuse basilique La Sagrada Familia, conçue par Gaudí 😉

Le nom complet de la cathédrale de Barcelone est cathédrale de la Santa Creu i Santa Eulalia (Sainte-Eulalie de Barcelone). Elle est située dans le quartier Gothique, Plaça de la Seu.

Je me repère avec une carte de Barcelone

Un peu d’histoire…

La construction de la cathédrale de Barcelone a commencé en 1298, en hommage à Santa Eulalia, martyre et protectrice de la ville. Après de multiples travaux, la cathédrale de Barcelone ne fut vraiment complète qu’en 1913 lors de l’achèvement de sa flèche centrale.

Cathédrale de Barcelone (photo : Catedrales e Iglesias)

Que voir, visiter ?

De l’extérieur déjà, l’architecture gothique impressionne. Il vous est ensuite possible de visiter la cathédrale de Barcelone et admirer ainsi les 26 chapelles qui entourent la nef, sa crypte mais aussi son musée de la sacristie qui propose de précieux objets retraçant son histoire (accès payant).

Une des particularités symboliques de la cathédrale de Barcelone est la présence… d’oies dans le cloître ! En effet, en vous dirigeant vers l’extérieur de la cathédrale vous trouverez une grande place avec une fontaine et précisément 13 oies qui symbolisent l’âge auquel Santa Eulalia fut torturée à mort par les Romains.

La Catedral Barcelona

Bon plan : louer un appartement à proximité

Si vous louez un appartement Barcelone ou que vous avez réservé un hôtel Barcelone près de la Rambla, il vous sera facile d’ aller y faire un tour à pied lors d’une soirée ou d’une après midi afin de découvrir un des monuments les plus connus de Barcelone : sa cathédrale.

Les 10 monuments arabes à voir absolument en Espagne (photos)

Cathédrale-mosquée de cordoue en Espagne (photo : HyoTsuk)

Les Musulmans sont à l’origine d’un splendide leg artistique, très important dans le patrimoine et l’histoire de l’Espagne.
Bien que de nombreux monuments maures aient disparu, certains encore bien debout sont fascinants et à ne pas râter si vous passez en Andalousie principalement.

Voici en photos 10 monuments arabes à ne pas manquer en Espagne :

  1. L’Alhambra de Grenade
  2. Alhambra Palast

    Le grand palais de l’Alhambra bien sûr ! Grenade fut la dernière ville musulmane d’Espagne. L’Alhambra de Grenade fut ainsi le dernier monument que les musulmans livrèrent à la chrétienté. Ici, en 1492, le dernier roi maure d’Espagne, Boabdil, remis avec larmes le grand trésor de la culture islamique. 700 ans de domination arabe s’achevèrent dans les patios de l’Alhambra.

  3. La grande mosquée de Cordoue
  4. Cordoba Bridge at Night

    Elle fut construite par Abd al-Rahman I en 784. Durant les deux siècles qui suivirent, la mosquée fut agrandie par les gouverneurs de la ville mais toujours selon le style et les plans originels. Avec ses nombreux passages et sa verdure, la mosquée de Cordoue possède un caractère mystérieux, surtout au lever du jour. Le « mihrab », qui indique la direction de la Mecque, est particulièrement joli. Plus tard, la cathédrale gothique de Cordoue fut construite à l’intérieur de la mosquée de Cordoue, ce qui vous laisse imaginer son imposante taille…

  5. La Giralda de Séville
  6. Vista típica de la Torre del Oro y La Giralda

    A l’origine elle fut un minaret de la mosquée principale, devenue la tour de la cathédrale. La Giralda de Séville est un joli monument inspiré du minaret de la mosquée Koutoubia de Marrakech. La décoration de ses briques lui donne une grâce et une élégance singulières. Étonnamment, la Giralda de Séville ne possède pas d’escalier intérieur mais une rampe qui nous mène à la partie supérieure, de laquelle on profite d’une des meilleures vues sur la ville.

  7. Medina Azahara à Cordoue (ou Madinat al-Zahra)
  8. Entrada al Palacio en Medina Azahara

    Près de Cordoue se trouve un palais magnifique. Perdu durant presque un millénaire, il fut retrouvé il y a peu de temps et sa restauration est toujours en cours. La medina Azahara de Cordoue utilise les mêmes couleurs que les briques des arcs de la mosquée de Cordoue.

  9. L’alcazar de Séville
  10. Sevilla - Real Alcazar

    La majeure partie de ce que nous voyons aujourd’hui date de 1360, quand Pierre Ier de Castille (connu comme Pierre « le Cruel), construit son palais, à la manière des Maures. Bien qu’il fut chrétien, il exigea des travailleurs musulmans, arrivés de Grenade, pour créer un palais qui prenait comme modèle… l’Alhambra. La décoration est en bois, gypse et les mosaïques sont magnifiques.

  11. Tolède
  12. #MinubeTrip #ToledoImpresiona

    Tolède possède deux mosquées pleines de charme. La mosquée du Cristo de la luz est plus tard devenue une église et mosquée de la Tonería, récemment restaurée. Ces deux petites mosquées datent de l’an 1000. Elles transmettent l’élégance et beaucoup plus d’intimité que la mosquée de Cordoue.

  13. Le château de Gormaz à Soria
  14. Castillo de Gormaz (Soria)

    Il s’agit d’une impressionnante forteresse perchée sur une coline. Datée de l’an 956, elle fut construite pour le calife Al-Hakam II comme base pour ses opérations militaires dans le nord. Son double arc de cercle à l’entrée montre clairement son origine arabe mais ce sont surtout son emplacement et les grandes vues sur la forteresse qui font du château de Gormaz à Soria un lieu inoubliable.

  15. Le Cuarto Real de Santo Domingo à Grenade
  16. Cuarto Real de Santo Domingo

    Peu connu, cet ancien palais reçoit donc peu de visiteurs. Il se trouve dans la partie moderne de Grenade. On notera sa petitesse. L’intérieur est vraiment très joli, avec une magnifique alcôve décorée de belles fenêtres.

  17. La Aljafería de Saragosse
  18. Palacio de la Aljafería

    Il s’agit un somptueux palais qui doit sa conservation aux rois d’Aragon qui l’adoptèrent comme palais après la Reconquista. Depuis l’extérieur, la Aljafería de Saragosse ressemble à un château chrétien mais à l’intérieur les arcs de cercle et le patio sont clairement d’origine maure.

  19. L’Albaicín de Grenade
  20. Albaicín

    Quartier de la Grenade et l’un des meilleurs exemples de l’art maure, avec ses ruelles et ses escaliers sur la colline. Il faut particulièrement noter ses citernes, construites en brique pour recueillir l’eau de pluie, servant à approvisionner les mosquées.

Bien sûr, il y a beaucoup d’autres monuments arabes en Espagne mais cette sélection de dix monuments vous permettra déjà de visiter des lieux somptueux et inoubliables pour vos prochaines vacances en Espagne 🙂

Cuenca, une ville au patrimoine classé UNESCO

Cuenca

L’Espagne compte de nombreuses villes moins connues des vacanciers internationaux et si vous voulez changer vos habitudes, voici une suggestion. Cuenca est une ville espagnole, capitale de la province du même nom et se situe dans la communauté autonome de Castille-La Manche. On y compte près de 56 000 habitants en 2014.

Une ville fortifiée impressionnante

Cuenca se divise en deux parties : la vieille ville, située sur une colline rocheuse bordée par les gorges du fleuve Júcar au Nord et son affluent Huécar au Sud. A l’Ouest et au Sud de la vieille ville et séparée par le fleuve Huécar s’étend la ville nouvelle dans une direction Nord-Sud.

Cuenca

Que voir, que visiter à Cuenca ?

Cathédrale de Santa María y San Julián

Parmi les monuments de Cuenca se détache la cathédrale, monument national construit en style gothique anglo-normand, un exemple unique en Espagne.

Cuenca bewitched

De style gothique, les travaux débutèrent en 1196 pour s’achever en 1257. A cette époque, les constructions étaient de style roman. Cependant, l’influence normande de la cour du roi Alphonse VIII a pesé sur la construction de cette cathédrale, devenant ainsi la première de style gothique en Castille, avec celle de Ávila.

DSC_0295

Casas Colgadas

Les maisons suspendues constituent l’originalité de la ville. Contruites au XIVe siècle et bien restaurées, elles surplombent la paroi rocheuse des gorges du fleuve Júcar. Elles ont valu à la ville fortifiée d’être déclarée au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Une belle photo est à prendre depuis le pont de San Pablo.

Plaza de las Angustias
Dans le bas de la vielle ville, à proximité du Júcar, se trouve une petite place tranquille et arborée. Là se trouve l’ermitage de la Virgen de las Angustias, de style baroque.

Torre Mangana
La Torre Mangana, ou tour de l’horloge, a été construite au XVIe siècle. Son arquitecture défensive rappelle celle du Moyen-Age. Elle constitue aujourd’hui un des symboles historiques de la ville.

Environs
Dans les environs se trouvent des zones naturelles d’une grande beauté comme la région montagneuse de Cuenca et sa « Ciudad encantada », la ville enchantée (source partielle).

007265 - Cuenca

Deux grandes fêtes de Cuenca

  • Fêtes de San Mateo, du 18 au 21 de septembre (déclarées d’intérêt touristique régional). Ses fêtes remémorent la « conquista » de Cuenca, la reconquête par Alfonso VIII. Pendant ces festivités, les « peñas » remplissent les rues de couleurs, de musique et de la traditionnelle « zurra », une boisson à base de vin, fruits et autres ingrédients secrets. On court aussi après des vachettes dans une arène improvisée de la Grande Place.
  • Semana Santa, la Semaine Sainte, déclarée d’Intérêt Touristique International.

Le saviez-vous ?

Un habitant de Cuenca est appelé un conquense.